NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Autrui est-il mon semblable ? Puis-je être libre en vivant une passion ? >>


Partager

D'où vient la force des préjugés ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : D'où vient la force des préjugés ?



Publié le : 16/2/2004 -Format: Document en format HTML protégé

D'où vient la force des préjugés ?
Zoom

Le sujet pose la question de l’origine de l’influence que peut avoir nos idées préconçues sur nous, notre manière de penser, d’appréhender les choses qui nous entourent. Les préjugés sont les idées ou les opinions reçues comme valables par l’individu alors même qu’elles ne sont pas fondées, justifiées. L’absence de justification peut provenir du caractère subjectif et donc relatif d’une idée, dans le cas de la sensation l’individu prend un risque s’il considère valables ses sensations sans les analyser ni les critiquer. Le terme de préjugés n’indique pas une simple absence de jugement mais un jugement hâtif non consolidé. Il s’avère alors difficile de distinguer les frontières qui séparent le jugement du préjugé. Le préjugé peut être conçu comme étant une espèce du jugement mais indéfini, infondé. L’individu s’arrêtant à ses préjugés ne parcoure pas toutes les étapes qui mènent au jugement objectif parmi lesquelles nous trouvons l’analyse, la réflexion etc. En ce sens les préjugés ne sont pas des jugements valables parce qu’ils peuvent être porteurs d’erreur. C’est cette caractéristique qui rend problématique la « force des préjugés «. Comment ce qui est infondé, porteur d’erreur, peut-il exercer une influence sur l’esprit humain ? Quelle est la raison de cette influence ? Dans un sens fort la force n’est pas seulement influence, celle-ci en effet peut être combattue, elle peut être comprise comme soumission de l’esprit à ses préjugés. La deuxième difficulté porte sur l’attribution d’une force aux préjugés. Comment les préjugés peuvent-ils par eux-mêmes avoir une force ? Cette force ne leur est-elle pas attribuée de l’extérieur ? La troisième difficulté concerne le caractère incontournable des préjugés : comment la science est-elle possible si l’esprit ne peut se passer de préjugés ?



   Définition des termes et problématisation : Le sujet pose la question de l'origine de l'influence que peut avoir nos idées préconçues sur nous, notre manière de penser, d'appréhender les choses qui nous entourent. Les préjugés sont les idées ou les opinions reçues comme valables par l'individu alors même qu'elles ne sont pas fondées, justifiées. L'absence de justification peut provenir du caractère subjectif et donc relatif d'une idée, dans le cas de la sensation l'individu prend un risque s'il considère valables ses sensations sans les analyser ni les critiquer. Le terme de préjugés n'indique pas une simple absence de jugement mais un jugement hâtif non consolidé. Il s'avère alors difficile de distinguer les frontières qui séparent le jugement du préjugé. Le préjugé peut être conçu comme étant une espèce du jugement mais indéfini, infondé.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3380 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "D'où vient la force des préjugés ? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit