LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La servitude engendre-t-elle la révolte ? La force et la violence ont-elles même origi ... >>


Partager

Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?



Publié le : 10/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles	?
Zoom

Jamais un esprit raisonnable n'aura recours à la violence pour invalider cette vérité: tous les hommes sont mortels. Contre les vérité, la violence ne peut rien, elle est impuissante. Ne dit-on pas d'ailleurs que la vérité fini toujours par s'imposer. La vérité triomphe toujours de l'opinion et de l'erreur.

MAIS...

La vérité fait violence à l'opinion commune. L'opinion commune fait violence à celui qui défend la vérité. Il est des cas où, pour l'imposer, il ne reste qu'un seul recours: la guerre contre ceux qui la refusent.



Mais le langage ne donne pas nécessairement lieu au dialogue ; peut-être même cette possibilité n'est-elle qu'exceptionnelle et requiert-elle une volonté lucide de s'engager dans une voie différente, où le succès n'est pas assuré. On peut à bon droit parler d'un usage violent du langage lorsque ce dernier est réduit à l'état d'instrument pour le triomphe d'une force ; lorsqu'il ne fonctionne plus lui-même que comme une force jetée, en raison de son efficacité spécifique (dont les politiques sont assez conscients), contre d'autres forces. On a cité l'exemple de la politique, mais il y en aurait bien d'autres. Alain avait soigneusement recensé, sous le nom de bourgeois, tous ces hommes qui « vivent de persuader « : le notaire, le médecin, l'enfant:, l'homme politique n'est pas le seul à connaître le pouvoir des signes et à l'utiliser. [ La violence peut être un moyen de faire triompher la vérité. De fait, l'éclatement de la vérité fait violence aux opinions reçues.]   L'opinion ne change pas aisément d'avis Les hommes tiennent à leurs opinions. Souvent l'on préfère une illusion rassurante à une vérité dérangeante. Ainsi, la vérité s'impose souvent dans la violence. Se désillusionner, c'est se faire violence.


  • I) Violence et vérité sont incompatibles.

a) La vérité s'oppose à la violence.
b) La violence est un aveu d'impuissance qui n'a rien à voir avec la vérité.
c) La violence ne prouve rien.

  • II) Voilence et vérité peuvent aller de pair.

a) La vérité historique accouche dans la violence.
b) La vérité exige d'être défendue.

..../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3426 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit