LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Vivre en société, est-ce seulement vivre ens ... Vivre l'instant présent est-ce une règle de ... >>


Partager

Vivre ensemble est-ce se priver de liberté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Vivre ensemble est-ce se priver de liberté ?



Publié le : 4/1/2006 -Format: Document en format HTML protégé

	Vivre ensemble est-ce se priver de liberté  	?
Zoom

- L'homme, comme l'affirme Aristote (Politique, I, 2), est un animal politique, en ce sens qu'il doit vivre en communauté pour réaliser pleinement son être.
- Or, le vivre-ensemble se ressaisit lui-même comme une totalité, à partir du moment où se fonde un état politique de droit qui institue des lois contraignantes. C'est à partir de ce moment que le champ de  liberté de chacun est limité par celui de chacun des autres citoyens. Le citoyen fait ainsi l'apprentissage de la limitation de sa liberté individuelle.
- Ressaisir son individualité dans son appartenance à une communauté politique implique-t-il le renoncement à sa liberté intrinsèque ? La contrainte politique et sociale ne peut-elle pas constituer, à son tour, une forme de liberté spécifique à la citoyenneté ?

 



Obéir aux lois de la cité, dans cette perspective, revient à accéder à une forme réelle de liberté, entendue comme possibilité de subvenir à ses besoins de façon stable et assurée, par la commune égalité de tous les citoyens     II. Etre libre, c'est être autonome ; or, l'autonomie n'est possible qu'au sein du vivre-ensemble, si celui-ci se ressaisit dans une unité originaire (Platon)   -Les hommes doivent collaborer pour subvenir à leurs besoins communs, c'est pourquoi ils constituent un groupe, au sein duquel chaque membre doit s'occuper d'une tâche particulière qui doit s'articuler organiquement avec toutes les autres tâches particulières traitées par les autres membres. C'est au prix d'une telle division commune du travail qu'une société unie peut prendre forme et subvenir à ses propres besoins. Elle devient ainsi autonome, et donc libre.   -Mais une cité qui se développe en vient nécessairement à péricliter (République, IX), en raison du développement inéluctable de nouveaux besoins et de nouveaux comportements politiques. Les hommes passent par divers régimes politiques successifs, pour parvenir finalement à la tyrannie : l'homme libre de la cité saine du besoin en vient à aliéner sa propre liberté, par les conséquences mêmes des modalités dépravées du vivre-ensemble.     III. Vivre ensemble, c'est recréer la liberté originaire de l'homme de la nature (Rousseau).   -L'homme de la nature est libre et égal aux autres hommes dispersés dans la nature. A l'occasion du pacte social, les individus s'aliènent entre eux leur liberté propre, ce qui les constitue comme égaux entre eux, cette égalité constituant le fondement du droit.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1643 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Vivre ensemble est-ce se priver de liberté ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit