NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Vous développerez cet éloge du livre que fait ... La définition de la Psychologie comme science ... >>


Partager

Vous expliquerez et vous commenterez cette définition que La Bruyère nous donne de la politesse : « La politesse, écrit-il, c'e&t la manière d'agir, de parler civile et honnête, acquise par l'usage du monde. La politesse n'inspire pas toujours la bonté, l'équité, la complaisance, la gratitude; elle en donne du moins les apparences. Elle fait paraître l'homme au dehors comme il devrait être intérieurement. Il faut très peu de fond pour la politesse dans les manières; il en faut beaucoup pour celle de l'esprit! »

Littérature

Aperçu du corrigé : Vous expliquerez et vous commenterez cette définition que La Bruyère nous donne de la politesse : « La politesse, écrit-il, c'e&t la manière d'agir, de parler civile et honnête, acquise par l'usage du monde. La politesse n'inspire pas toujours la bonté, l'équité, la complaisance, la gratitude; elle en donne du moins les apparences. Elle fait paraître l'homme au dehors comme il devrait être intérieurement. Il faut très peu de fond pour la politesse dans les manières; il en faut beaucoup pour celle de l'esprit! »



Format: Document en format HTML protégé

Vous expliquerez et vous commenterez cette définition que La Bruyère nous donne de la politesse : « La politesse, écrit-il, c'e&t la manière d'agir, de parler civile et honnête, acquise par l'usage du monde. La politesse n'inspire pas toujours la bonté, l'équité, la complaisance, la gratitude; elle en donne du moins les apparences. Elle fait paraître l'homme au dehors comme il devrait être intérieurement. Il faut très peu de fond pour la politesse dans les manières; il en faut beaucoup pour celle de l'esprit! »
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Vous expliquerez et vous commenterez cette définition que La Bruyère nous donne de la politesse : « La politesse, écrit-il, c'e&t la manière d'agir, de parler civile et honnête, acquise par l'usage du monde. La politesse n'inspire pas toujours la bonté, l'équité, la complaisance, la gratitude; elle en donne du moins les apparences. Elle fait paraître l'homme au dehors comme il devrait être intérieurement. Il faut très peu de fond pour la politesse dans les manières; il en faut beaucoup pour celle de l'esprit! »




Conseils On se reportera aux divers passages où La Bruyère, dans les Caractères, a parlé de la politesse : sa définition, V, 32, 33 ; la politesse dans les phrases toutes faites, XII, 18, 36; la politesse et la bonne éducation, XII, 83. On lira en particulier tout le chapitre v (De la Société et de la Conversation), d'où le texte du sujet est tiré. On y trouvera de nombreux exemples des maniaques de l'impolitesse; — on pourra lire sur l'importance des manières une belle page de Joubert (Pensées, VIII, 122); — on consultera avec profit l'ouvrage de Jean Onimus : La Morale par les Textes (Les Editions françaises nouvelles, pages 119-123); — sur les rapports de la politesse et de la justice, une bonne page de Camille Mélinand dans Sois juste (Librairie Delalain) ; — sur les rapports de la politesse et de la charité et sur sa valeur sociale, le discours de Bergson à la distribution des prix du lycée Henri IV, juillet 1892, donne des indications précieuses et toujours actuelles. Nous en donnerons plus loin quelques extraits; — si l'on veut connaître sur la vraie politesse la pensée de Rousseau, on lira les pages sur la politesse d'Emile (Émile, livre IV) et sur la politesse de Sophie (Emile, livre V). On trouvera ces pages dans le Rousseau de Daniel Mornet (Librairie Privât-Didier, p. 244"249 et 254-256) et aussi, en ce qui concerne Sophie dans le Rousseau de M. L. Flandrin (Librairie Hatier, p. 608-610).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1660 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Vous expliquerez et vous commenterez cette définition que La Bruyère nous donne de la politesse : « La politesse, écrit-il, c'e&t la manière d'agir, de parler civile et honnête, acquise par l'usage du monde. La politesse n'inspire pas toujours la bonté, l'équité, la complaisance, la gratitude; elle en donne du moins les apparences. Elle fait paraître l'homme au dehors comme il devrait être intérieurement. Il faut très peu de fond pour la politesse dans les manières; il en faut beaucoup pour celle de l'esprit! »" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit