NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le réalisme à l'anglaise : les héritiers >>


Partager

1996 : Présent et avenir des langues régionales

Divers

Aperçu du corrigé : 1996 : Présent et avenir des langues régionales



Publié le : 3/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
 1996 : Présent et avenir des langues régionales
Zoom

Au cours du XXe siècle, la France a connu une révolution linguistique dont peu de nos contemporains ont conscience.

 

Alors qu\'en 1789 seule une minorité de la population parlait le français, la situation, deux siècles plus tard, est celle d\'un monolinguisme presque généralisé.

 

Véritable travail de fourmi entamé il y a cinquante ans, les Atlas linguistiques et ethnographiques de la France par régions, publiés par le CNRS, et dont une dizaine de volumes restent à paraître sur un total d\'environ quatre-vingt volumes, permettent, grâce à plus de 25 000 cartes et à des milliers de données collectées, de dresser un état des lieux précis et passionnant.



Les parlers d\'oc s’étendent sur une vaste aire qui englobe aussi bien Limoges que Nice, Toulouse que Bordeaux. À l\'époque médiévale, la langue des troubadours constituait une koinè littéraire couvrant l\'ensemble occitan. Aujourd’hui, les variétés que leurs locuteurs nomment « patois », et que leurs défenseurs regroupent sous le nom générique d’« occitan », conservent un grand nombre de locuteurs actifs - souvent âgés -, et sans doute un nombre encore plus impressionnant de locuteurs passifs.

 

Le nom de « franco-provençal » a été donné, au xxc siècle, par le linguiste italien Ascoli à un ensemble de parlers en usage dans une zone allant de Grenoble à Genève et au Val d’Aoste. Il n’a jamais été unifié, et ne fait l’objet d’aucune revendication d’ordre politique.

 

Le catalan et le basque, qui constituent en France des langues régionales périphériques comptant un nombre restreint de locuteurs, bénéficient d’un statut officiel dans les régions autonomes espagnoles voisines.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 989 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " 1996 : Présent et avenir des langues régionales" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit