NoCopy.net

<br /> <br /> DUPLANTIER<br /> <br /> Charlotte<br /> <br /> TD Droit des libert&eacute;s

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< SOMMAIRE
Chapitre I : Géné ...
DM de Philosophie Type Bac >>


Partager



DUPLANTIER

Charlotte

TD Droit des libertés

Droit

Aperçu du corrigé :

DUPLANTIER

Charlotte

TD Droit des libertés



document rémunéré

Document transmis par : helianthe8-265316


Publié le : 3/11/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
<br />
<br />
DUPLANTIER<br />
<br />
Charlotte<br />
<br />
TD Droit des libertés
Zoom



DUPLANTIER

Charlotte

TD Droit des libertés fondamentales :

Commentaire → Benjamin Constant : « De la liberté des anciens comparé à celle des modernes »

« L&apos;État est la réalité où l&apos;individu trouve sa liberté et la jouissance de sa liberté », affirme Hegel dans un passage célèbre de La Raison dans l&apos;Histoire. Ce dernier s&apos;était penché sur la notion de liberté politique c&apos;est à dire la liberté dans son rapport avec l&apos;ordre politique et l&apos;institution étatique. Dans son ouvrage De la liberté des anciens comparé à celle des modernes, Benjamin Constant s&apos;interroge également sur le concept de la liberté. Ce dernier fut une des figures majeures du libéralisme sous l&apos;époque révolutionnaire et napoléonienne. Ce texte est tiré d&apos;un discours que ce penseur libéral prononça à l&apos;Athénée royal de Paris en 1819. Le discours oppose deux conceptions différentes de la liberté : l&apos;une pratiquée par les anciens et l&apos;autre présente dans les sociétés modernes. Pour Constant, la liberté au sens des Anciens est composée de la participation active des citoyens au pouvoir collectif. Cette conception s&apos;apparente à un libéralisme politique puisque la participation du citoyen à la formation de la loi était essentielle. Selon lui, les citoyens des sociétés anciennes exerçaient collectivement et directement plusieurs parties de la souveraineté tout entière. Il fait référence aux démocraties de la Grèce antique. Mais à cette époque le pouvoir politique possédait une emprise total sur les individus puisqu&apos;il était légitimé par la participation à la vie politique de chaque individus. Les droits individuels étaient donc bafoués. À l&apos;inverse, la liberté dans les sociétés modernes est incompatible avec celle des Anciens puisqu&apos;elle insiste sur la limitation des pouvoirs politiques des individus. Par ailleurs, celle ci prône le développement d&apos;une toute autre liberté : la liberté individuelle. Elle consiste à reconnaître une marge d&apos;autonomie à chaque individu et elle sous-entend une protection de la sphère privée. On peut ainsi parler de « liberté négative » au sens où la liberté réside seulement dans ce que nous ne sommes pas empêchés d&apos;agir. Les libertés définies par la Déclaration des Droits de l&apos;Homme et du Citoyen de 1789 sont essentiellement des libertés de ce genre, comme le démontre les articles 4, 5 ou 6. Benjamin Constant s&apos;interroge sur la liberté et le type de société qui seraient le plus bénéfique pour l&apos;ensemble des individus qui ainsi parviendrait à trouver le bonheur. Une problématique semble alors se dégager : comment parvenir à un équilibre afin de concilier efficacement la liberté individuelle et liberté politique ? L&apos;auteur apparaît hostiles aux sociétés anciennes des citées grecques et romaines car il souligne que la liberté politique est moindre, et que le processus par lequel certaines catégories de citoyens participent à une politique collective s&apos;accompagne rarement de libertés civiles. Il distingue toutefois Athènes de ces cités car elle possédait un système élaboré alliant commerce et propriété privée. En ce sens, Constant semble soutenir une politique émancipée, c&apos;est à dire comme un ordre politique régi par la règle...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : <br />
<br />
DUPLANTIER<br />
<br />
Charlotte<br />
<br />
TD Droit des libert&eacute;s Corrigé de 2479 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "

DUPLANTIER

Charlotte

TD Droit des libertés"
a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

<br /> <br /> DUPLANTIER<br /> <br /> Charlotte<br /> <br /> TD Droit des libert&eacute;s

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit