les Brigades rouges italiennes

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le groupe Baader-Meinhof Septembre noir >>


Partager

les Brigades rouges italiennes

Echange

Aperçu du corrigé : les Brigades rouges italiennes



Publié le : 4/7/2016 -Format: Document en format HTML protégé

les Brigades rouges italiennes
Zoom

les Brigades rouges italiennes

Depuis quelques années déjà, l\'un des problèmes ma­jeurs que rencontrent les autorités dans la lutte anti-ter-roriste, vient de la collaboration entre divers groupes terroristes. Le terrorisme est devenu transnational et


chaque groupe bénéficie de la logistique des autres. Alors qu\'une coopération existe déjà depuis plus de vingt ans entre les groupes terroristes, il a fallu attendre la fin des années 80 pour voir émerger une structure internationale de lutte anti-terroriste.

Ainsi, le groupe terroriste français Action directe était connu pour être lié aux Cellules communistes combat­tantes belges, à la Fraction armée rouge allemande et aux Fractions armées révolutionnaires libanaises. Action directe opérait en France depuis 1979. En 1982, le groupe s\'était manifesté par quatre attentats à la bombe, dont l\'un contre le concessionnaire Rolls Royce en France. Peu après, ce furent deux attentats contre la Bank of America à Paris, puis contre le siège du FMI. A l\'instar de la technique utilisée par la Frac­tion armée rouge, les attentats se succédèrent, visant de hautes personnalités.

Successivement, René Audran et Georges liesse en furent les victimes. Le général Blandin, Guy Brana, Main Peyrefitte et Jean-Louis Bruguière furent, quant à eux, les cibles d\'attentats qui échouèrent.

Le 21 février 1987 à 21 heures, les forces de police in­vestirent une ferme isolée dans le Loiret. L\'assaut permit de neutraliser les deux fondateurs d\'Action directe, Jean-Marc Rouillan et Nathalie Ménigon, ainsi que deux de leurs complices, Georges Cipriani et Joëlle Aubron.

 

Entre le moment de sa création et son démantèlement, Action directe s\'est rendu responsable de près de quatre-vingt attentats, dont plusieurs furent meur­triers. A l\'heure actuelle, le groupe est démantelé et une quarantaine de membres de l\'organisation terro­riste sont enfermés.




Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : les Brigades rouges italiennes Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "les Brigades rouges italiennes" a obtenu la note de : aucune note

les Brigades rouges italiennes

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit