La comparaison sociale dans le concept du soi

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La robotique
La notion moderne de poésie
>>


Partager

La comparaison sociale dans le concept du soi

Echange

Aperçu du corrigé : La comparaison sociale dans le concept du soi



Document transmis par : Vonderface-316782


Publié le : 3/11/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
La comparaison sociale dans le concept du soi
Zoom

La comparaison sociale dans le concept du soi
1) Citations et commentaires sur le texte :
Commençons par analyser le sous-titre de cette partie : « Les autres sont pour moi
une norme ». Cette phrase résume très bien le concept de comparaison sociale et est
encrée plus ou moins inconsciemment en nous. Ça met aussi en avant le soi, on ne
s’inclue pas dans le groupe qui est « les autres » bien que pour que la comparaison
sociale soit possible, il faut prendre des personnes qui nous ressemblent (génération,
culture, sexe, …). On leur ressemble ou leur diffère mais on se distingue de cette
collectivité, nous choisissons ou on nous impose cette dernière pour nous permettre
de nous situer ce qui influencera notre estime de soi.
On va maintenant commenter les trois postulats qui ont été énoncés suite à la théorie
de la comparaison sociale de Festinger :
• « L’individu a besoin d’évaluer adéquatement ses habiletés et attitudes. »
• « En l’absence de critères physiques, l’individu s’évalue en se comparant aux
autres. »
• « L’individu préfère se comparer à des personnes qui lui ressemblent. »
Le premier postulat me semble être le plus difficile à accepter car c’est la société qui
a amené ce besoin et qu’il y a une notion plus personnelle, tout le monde ne ressent
pas le même besoin de s’évaluer. On peut prendre l’exemple des personnes souffrant
du syndrome d’Asperger, ces personnes ne ressentent pas ou presque pas le besoin
de comparaison et on peu d’intérêt pour la compétition avec les pairs. Alors que
certaines personnes sont des compétiteurs dans l’âme et ont un besoin constant de
pouvoir se situer par rapport aux autres.
Le second postulat apparait déjà plus facilement comme une évidence, c’est une sorte
de déduction logique car dès qu’il n’y a pas d’échelle déjà existante alors le seul moyen
de s’évaluer et de se comparer aux autres.
Le dernier postulat est également assez facilement acceptable car il est assez nuancé,
on parle d’une préférence. Et cette dernière peut être montrée par des tests sur des
groupes d’individus.
On peut finalement s’attarder sur les deux fonctions principales du soi aux quelles
répond la comparaison sociale :
• « Elle nous permet de nous distinguer des autres. »
• « Elle nous permet de nous situer dans une collectivité à l’égard de laquelle
nous éprouvons un sentime...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "La comparaison sociale dans le concept du soi" a obtenu la note de : aucune note

La comparaison sociale dans le concept du soi

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit