NoCopy.net

Explication de texte Kelsen

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L’Égypte antique est une ancienn ... droit europeen de l'environnement >>


Partager

Explication de texte Kelsen

Echange

Aperçu du corrigé : Explication de texte Kelsen



Document transmis par : valentine3697-273282


Publié le : 29/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Explication de texte Kelsen
Zoom



TRIBOUT Valentine TES2

BELPERIN Mathilde

LIBIS Camille

DURAND Emeline

DESFOSSEZ Pierre



Philosophie, explication de texte

KELSEN, Théorie pure du droit

« Celui qui tient un ordre juridique ou l’une de ses normes pour juste ou injuste, se fonde souvent non sur une norme d’une morale positive, soit sur une norme qui a e?te? « pose?e », mais sur une norme simplement « suppose?e » par lui. Il conside?rera, par exemple, qu’un ordre juridique communiste est injuste, parce qu’il ne garantit pas la liberte? individuelle. Il suppose donc qu’il existe une norme disant que l’homme doit e?tre libre. Or une telle norme n’a e?te? e?tablie ni par la coutume, ni par le commandement d’un prophe?te. Elle est seulement supposée constituer une valeur suprême, immédiatement évidente. On peut e?tre d’un avis oppose? et conside?rer qu’un ordre juridique communiste est juste, parce qu’il garantit la se?curite? sociale. On suppose alors que la valeur supre?me et imme?diatement e?vidente est une norme disant que l’homme doit vivre en se?curite?. Les hommes divergent d’opinion quant aux valeurs a? conside?rer comme e?videntes et il n’est pas possible de re?aliser toutes ces valeurs dans le me?me ordre social. Il faut ainsi choisir entre la liberte? individuelle et la se?curite? sociale, avec cette conse?quence que les partisans de la liberte? jugeront injuste un ordre juridique fonde? sur la se?curite? et vice versa ». The?orie pure du droit, Traduction Henri The?venaz, Editions de la Baconnie?re, p.52.

On oppose souvent « en droit » à « en fait ». « En droit » signifie la plupart du temps, non pas en droit positif, mais selon l’exigence morale. Soit le droit est un idéal moral et on peut soupçonner le fait de ne jamais être droit, ce qui pose le problème du statut du droit positif. Le droit renvoie à un idéal. Il définit une exigence spirituelle ou morale, une construction rationnelle.

D’une part il existe une justice sociale au sein d’une société, d’autre part on distingue également une autre forme de jugement de la justice ; alors que vaut cette norme absolue ?

Dans un premier temps nous analyserons la norme établie et acquise à l’intérieur d ‘une société. Dans un second temps nous verrons qu’il existe une norme absolue qui juge la justice. Enfin nous constaterons qu’il existe des opinions divergentes.





« Celui qui tient un ordre juridique ou l'une de ses normes pour juste ou injuste, se fonde souvent, non sur une norme d'une morale positive, soit sur une norme qui a été "posée", mais sur une norme simplement supposée par lui. »

On parle ici des fondements de la justice ou de l’injustice d’un ordre juridique ou d’une norme. En effet la plupart du temps, celui qui désigne une norme ou un ordre juridique pour juste ou injuste se base non pas sur une norme qui possède une morale positive mais sur une norme qu’il a lui-même supposé. Ces sources pour dire d’une norme ou d’un ordre juridique qu’il est juste ou injuste viennent de lui-même, il sa base sur ce qu’il pense pour définir si une norme est juste ou injuste. Il va simplement supposée une norme, c’est donc une hypothèse, et cette norme va lui servir de point de repère pour déterminé si un ordre juridique ou une norme est juste ou injuste. On pourrait croire qu’il serait plus juste de se basée sur une norme qui possède une morale positive, une norme qui est été posée dont on est sur de sa justice ou de son injustice. Il serait judicieux pur juger une norme de se prendre pour exemple une norme universelle, une norme que tout le monde qualifie de juste ou d’injuste afin d’avoir un point de repère viable. Non pas que notre avis personnel n’est pas viable mais il serait préférable de se baser sur les normes posées par les autres afin de ne pas définir un ordre juridique ou une norme comme juste alors qu’en réalité elle est injuste. On pourrait êtres dans une situation ou l’on qualifierait un ordre juridique comme étant juste, en se fondant sur une norme que l’on aurait présumé nous même, alors qu’en réalité cette ordre juridique serai injuste. Mais vu que l’on se serait basé sur une norme qui aurait été supposé par nous même, on n’aurait pas remarqué que l’on ait tort. L’idée de s’appuyer sur une norme avec un moral positif qui aurait été posé préalablement nous permettrait d’être sûr sur le faite que notre ordre juridique est juste ou injuste. Il n’y aurait pas d’erreur. Or en s’appuyant sur une norme que l’on a nous même supposé, on est dans le domaine de la croyance puisque l’on croit que notre ordre juridique ou notre norme (qui est inspiré d’une norme que l’on a présumée) est juste ou injuste alors que c’est peut être faux. Un individu qui se qui décide de juger une norme ou un ordre juridique va donc souvent fondé son jugement sur ses propres pensés plutôt que sur les pensée des autres.

« Il considérera, par exemple, qu'un ordre juridique communiste est injuste, parce qu'il ne garantit pas la liberté individuelle. » En effet, l'ordre juridique désigne l'ensemble des règles qui, pour un État et à un moment donné, définissent le statut des personnes publiques et privées et les rapports juridiques qui existent entre elles. Donc l'ordre juridique communiste est l'ordre où est mise en place une doctrine basée à l'origine sur les écrits de Marx, qui recommande la mise en commun des moyens de production et qui vise à supprimer des classes sociales. On peut alors dire que qu'un ordre juridique communiste est injuste, car celui-ci obéit à une norme qui a été posée et non supposée ...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Explication de texte Kelsen" a obtenu la note de : aucune note

Explication de texte Kelsen

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit