NoCopy.net

La France, une puissance en mutation

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Gustave Flaubert est un romancier franç ... Versification >>


Partager

La France, une puissance en mutation

Echange

Aperçu du corrigé : La France, une puissance en mutation



Document transmis par : Celine-266057


Publié le : 11/11/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
La France, une puissance en mutation
Zoom



Sujet : La France, une puissance en mutation de 1958 aux années 1990.

Au sortir de la deuxième guerre mondiale, la France est considérablement affaiblie. Bien que les pertes humaines soient moins importantes que lors de la première guerre mondiale, les dégâts matériels sont considérables. La France doit pourtant se relever pour s&apos;affirmer que ce soit sur le plan national ou mondial, elle va pour cela changer de politique et entrer dans une ère totalement nouvelle. Le gouvernement et la société vont connaître une nouvelle situation : une période de pleine emploi et de croissance continue. On peut alors se demander, comment la France a-t-elle réussi à passer outre ses faiblesses d&apos;après-guerre et quels changements et mutations ont été opérés ? Nous pouvons répondre à cette question en traiter tout d&apos;abord les mutations économiques et sociales, puis les mutations politiques et territoriales et enfin traiter de la France dans le monde.



Comme dans la plupart des pays développés, l&apos;économie française connaît une phase de croissance exceptionnelle entre 1945 et 1973. Ce pays semble renaître sur de nouvelles bases.

Le premier impératif au lendemain de la guerre est la reconstruction des villes portuaires et de l&apos;Ouest qui ont été particulièrement touchés. L&apos;équipement industriel qui était déjà vieillissant avant la guerre, la destruction de la majeure partie des infrastructures ferroviaires, portuaires et industrielles, l&apos;effondrement de la production agricole ont entraînés une situation accablante sur le plan financier et une accélération de la poussée inflationniste au sortir de la guerre. De plus, comme dans la plupart des pays européens, le libéralisme est discrédité. Entre l&apos;automne 1944 et le printemps 1946, des nationalisations sont mises en place, pour des entreprises comme Renault et SNECMA par exemple, afin de permettre à l’État de disposer d&apos;un moyen de contrôle dans les branches essentielles. De grandes banques sont également nationalisées, comme Banque de France ou Société Générale, des assurances, de l&apos;énergie et Air France. Tout cela est fait pour répondre à des objectifs tels qu&apos;un établissement de rapports sociaux moins conflictuels ou une modernisation des structures économiques face à un patronat jugé malthusien. Jean Monnet, en 1946, met en place un plan sur cinq ans qui accorde une priorité à la reconstruction et à la modernisation des secteurs de base : le charbon, l’électricité, l&apos;acier, le ciment et le machinisme agricole. E plan doit largement sa réussite grâce à l&apos;aide américaine, le plan Marshall. Le PNB de 1938 est retrouvé dès 1949 et celui de 1929 est atteint en 1951, moment qui marque la fin de la reconstruction. La France est relancée dans la course à l&apos;atome grâce à la création du Commissariat à l&apos;énergie atomique. Bien qu&apos;elle n&apos;est pas été retenue parmi les industries prioritaires, l&apos;industrie automobile lance plusieurs modèles de voitures populaires : la 4 CV Renault en 1946 et la 2 CV Citroën en 1948, le succès est tel que les constructeurs n&apos;arrivent pas à répondre à la demande. Cependant les pénuries ne disparaissent pas immédiatement, il reste encore à moderniser l&apos;agriculture et à tenir compte des industries laissées de côté par le plan : les industries de consommation, la chimie et les industries électriques.

La reconstruction s&apos;achève en 1950-1951 mais la croissance continue sa progression. Dans les années 1950, les performances de l&apos;économie se situent dans la moyenne des pays occidentaux. Mais la France souffre de lourds handicaps comme une stagnation de la population active, en opposition à l&apos;abondance de main-d’œuvre en Italie, RFA ou encore Japon, une forte inflation qui oblige à maintenir les protection douanière ce qui pèse sur les exportations. Il y a en plus les fortes dépenses qui ont été engagées dans la guerre d&apos;Indochine et la guerre d&apos;Algérie. Mais heureusement, au début des années 60 la croissance va s’accélérer grâce à la fin des conflits coloniaux et à l&apos;arrivée sur le marché du travail des premières générations du baby-boom. La croissance atteint un rythme supérieur à celui des autres pays, seul le Japon est au dessus. La mutation économique la plus spectaculaire des Trente Glorieuses est la transformation de l&apos;agriculture qui s&apos;amorce dès le lendemain de la guerre. L’état multiplie les organisations de marché qui garantissent les prix et encouragent la production, la motorisation et la mécanisation des exploitations avec l&apos;aide des coopératives d&apos;utilisation du matériel agricole (CUMA) sont mises en place. Les pouvoirs publics encouragent aussi le remembrement et la concentration des terres, les lois d&apos;orientation agricoles de 1960 et 1962 créent notamment les sociétés d&apos;aménagement foncier et d&apos;établissement rural (SAFER) qui achètent des terres avant de les rétrocéder sous forme de nouvelles exploitations viables ou de compléments d&apos;exploitations existantes. La France tire aussi un grand profit de la construction européenne notamment grâce à la PAC. Les résultats sont donc impressionnants, en trente ans le nombre d&apos;exploitation est divisé par deux et la taille moyenne passe de 9 hectares à plus de 20 hectares, l&apos;agriculture devient une branche fortement exportatrice à partir de la fin des années 60.

La croissance des Trente Glorieuses se traduit par un incontestable progrès social, une augmentation du niveau de vie et une entrée de la France dans la société de consommation. La construction d&apos;un État-providence fondé sur la reconstruction de l&apos;économie nationale permet la mise en place d&apos;une Sécurité Nationale pour protéger les travailleurs contre les risques. La généralisation de ce système s&apos;achève en 1980. Pour former de bons travailleurs, il faut qu&apos;ils aient une bonne éducation, pour cela le budget de l’Éducation Nationale passe de 7% à 17% des dépenses en 1968 : une démocratisation de l&apos;enseignement est mise en place.

De 1946 à 1975, la population française passe de 40,5 à 52,6 millions d&apos;habitants grâce à une reprise de la natalité expliquée par la politique familiale mise en place à la IIIe République, poursuivie par Vichy et continuée par à la Libération. Bien que le baby-boom ait eu lieu avant les Trente Glorieuses, ce qui peut expliquer cette hausse de la natalité sont les progrès de la médecine et un meilleur accès aux soins. Mais avec le travail des femmes l&apos;indice de fécondité va se mettre à baisser à partir de 1965.

Les Trente Glorieuses connaissent une spectaculaire augmentation du revenu des Français, celui-ci triple entre 1946 et 1974, les entreprises suivent une logique fordiste donc une politique de hauts salaires qui est permis grâce à la hausse de la production et par les gains de productivité. En 1970, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) instauré en 1950, devient le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) : la part des revenus du travail augmente face aux revenus du capital. Suite à cette augmentation des salaires, la société française entre dans l&apos;ère de la consommation de masse, surtout à partir de 1960, à cette date 30% des Français ont une voiture, 13% un téléviseur, 27% un réfrigérateur tandis qu&apos;en 1990, 54% des ménages ont une voiture, 80% un téléviseur et 82% un réfrigérateur. La part des dépenses alimentaires chute, les Français accordent plus de dépenses aux bien matériels, au logement, à la santé ou encore aux loisirs, ces derniers étant permis grâce à l&apos;allongement de la durée des congés payés et de la vie. C&apos;est également à cette époque que la publicité connaît un essor particulièrement important, le nombre d&apos;agence est multiplié par 5 en 1960 et cela incite les gens à consommer et à acheter. Pour pouvoir consommer, les crédits à la consommation se développent et les hypermarchés apparaissent.

Mais avec tout cela de nouvelles tensions sociales apparaissent. Les différences de revenus au sein des classes moyennes est très marqué et tout le monde ne profite pas de la prospérité. L&apos;industrie et la grande distribution provoque le déclin d&apos;une partie de la classe moyenne, autrefois des importante : les petits patrons de l&apos;artisanat, du commerce et de l&apos;agriculture. EN effet, à partir des années 1950, le monde rural connaît d&apos;importantes transformations, d&apos;un côté l&apos;agriculture s&apos;industrialise et se mécanise permettant u...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "La France, une puissance en mutation" a obtenu la note de : aucune note

La France, une puissance en mutation

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit