NoCopy.net

L'histoire du Venezuela avant Hugo Chavez

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le ventre de l'atlantique Anglais dialogue >>


Partager

L'histoire du Venezuela avant Hugo Chavez

Echange

Aperçu du corrigé : L'histoire du Venezuela avant Hugo Chavez



Document transmis par : Avient-302365


Publié le : 12/1/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
L'histoire du Venezuela avant Hugo Chavez
Zoom

?Le Venezuela était à l'origine habité par différents groupes indigènes, comprenant des Caraïbes, des Arawaks et des Cumanagatos installés sur le territoire il y a environ 16 000 ans après plusieurs migrations1. En effet, de nombreux objets de cette époque (artefacts) furent trouvés dans le site préhistorique de Taima-taima2 comme des pointes de lance ou des outils lithiques de la culture El Jobo qui se développa dans le nord-est de l'Amérique du Sud. Le premier explorateur à atteindre cette région fut Christophe Colomb3 (un navigateur au service des monarques catholiques espagnols Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon finançant ses voyages), le 6 août 1498. Mais croyant toutefois se trouver dans une île des Caraïbes, il n'y resta que très peu de temps. Amerigo Vespucci et Alonso de Ojeda (un navigateur et un explorateur) furent les premiers à organiser une première véritable exploration de ce territoire en 1499 et c?est ainsi que la région fut finalement nommée Venezuela4.
En 1501, un groupe de moines franciscains5 installèrent une mission pour propager le christianisme sur la Terre Ferme ce qui allait être à l'origine de la ville de Cumaná située à l'entrée du golfe de Cariaco, sur la mer des Caraïbes, près de l'embouchure du río Manzanares, à environ 400 km de l'est de Caracas avec une population estimée à 480 928 habitants en 2013. L?année suivante, Alonso de Ojeda fonda la première colonie espagnole en Amérique du sud et la baptisa Santa Cruz après un autre voyage au Venezuela6.
D?année en année, la mission de Cumaná s?étendit et les moines prirent l?initiative de pacifier la région en s'opposant à la chasse aux esclaves, très présente en Amérique du Sud. Pour protéger la mission subissant différentes attaques des indigènes et des chasseurs d'esclaves, un fort fut construit en juillet 1521.
Les guerres qui avaient cessé un certain temps, reprirent en 1522 après qu?un espagnol du nom de Francisco Soto reprit le trafic des esclaves, provoquant la colère des indiens qui attaquèrent Cumaná et poursuivirent les espagnols jusqu'à l'île de Cubagua. Cette victoire ne fut que de courte durée puisque les espagnols reprirent l'île aux indiens et firent déportés les premiers esclaves Noirs à Cubagua en 1526 et en 1531 malgré l'interdiction de l'esclavage des Indiens.
Le Mexique était le principal centre d'intérêt des espagnols et la colonisation du Venezuela était très lente, d'autant plus qu'en 1542 la production de perles fut épuisée, ce qui provoqua l'abandon d?Isla Margarita faisant du Venezuela une colonie assez négligée, car les Espagnols se concentraient surtout sur l'extraction de l'or dans d'autres régions d'Amérique du Sud. La première colonie d?importance dut Caracas fondée officiellement par Diego de Losada le 25 juillet 1567 sous le nom de Santiago de León de Caracas.
Après la colonisation espagnole, vient l?époque de l?essor du cacao entre le XVIIe et le XVIIIe siècle. Cette culture du cacao encore peu importante, fut incitée par des marchands juifs hollandais venus d?Amsterdam dans la période s?étendant de 1651 et 1659. Ces marchands furent par la suite chassés par trois grandes puissances avec les Portugais au Pernambouc en 1654, les Anglais à Pomreoon-Supenaam7 en 1665 et les Français à la Martinique en 1685. Ces trois puissances ont joué la carte du cacao acheté aux amérindiens de la rivière Yaracuy car elles étaient en effet conscientes que le marché du sucre était saturé et qu?il fallait donc se tourner vers un autre produit.
En 1688, le trésor anglais autorise Pieter Henriques, un marchand juif londonien fondateur et actionnaire de la Banque d'Angleterre en 1694 à importer 200 tonnes de cacao du Venezuela8. En 1693, la Hollande et l?Espagne se rapprochent dans le cadre de la Guerre de la Ligue d'Augsbourg. Ainsi des juifs (parlant espagnols pour la plupart) de Curaçao, créent une ville à Tucacas, à soixante kilomètres à l'ouest de Caracas pour mieux collecter le cacao des amérindiens de l'intérieur des terres. Le marché du cacao est donc en pleine expansion, permettant l?amélioration des méthodes de récoltes.
L?acheminement du cacao se fait avec des convois de mules des vallées de Berquisimiento, Barinas, Turiano, et Coro vers les principaux demandeurs en échanges de leurs marchandises. Les juifs offrent par exemple en échange des textiles des Pays-Bas, des toiles de lin, du vin, de la cannelle et du poivre. Une économie de troc se met donc en place et des produits de tous les recoins des mondes sont échangés. Intéressés par ces ressources et son accroissement, l'armée espagnole attaque Tucacas, mais se heurte aux amérindiens9.
En 1717, le Venezuela intègre la Nouvelle Grenade, qui inclut la Colombie et l'Équateur. Pedro Jose de Olivarriaga est nommé commissionnaire contre la contrebande et à la tête de 40 navires, il s'empare de Tucacas en 1720. La synagogue est détruite, ne laissant d?autres choix aux juifs que de fuirent, ce qu?ils feront sur 30 à 40 navires en direction de Curaçao.
Une grande partie du cacao de la rivière Yaracuy continua à sortir via la contrebande hollandaise, en avance vis-à-vis de la concurrence. En effet, celle-ci offrait de meilleures marchandises10. Le cacao était ainsi fortement importé en Espagne avec une augmentation entre 1728 et 1748 montrant la place majeure que le cacao venait d'acquérir dans le marché mondial. Le cycle s'achève finalement à la fin du XVIIIe siècle au Venezuela avec comme causes la surproduction, la guerre civile et la dispersion des escla...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "L'histoire du Venezuela avant Hugo Chavez" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

L'histoire du Venezuela avant Hugo Chavez

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit