LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le desir la technique >>


Partager



Une oeuvre d’art peut-elle être périssable ?

Echange

Aperçu du corrigé :

Une oeuvre d’art peut-elle être périssable ?



Document transmis par : biancaf-276735


Publié le : 1/5/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
<br /><br />Une oeuvre d’art peut-elle être périssable ?
Zoom



Une oeuvre d’art peut-elle être périssable ?

Selon Hannah Arendt, les oeuvres d’art se distinguent de tout autre produit humain par leur durabilité et leur inutilité. L’oeuvre d’art est, par définition, un élément physique, esthétique et artistique, tandis que l’objet du quotidien est lui quelque chose considéré comme fabriqué par l’Homme et destiné à avoir une utilité propre, un certain usage. Le fait qu’il soit périssable ou non relève du fait qu’il puisse s’abîmer, se détériorer, ce qui peut aussi bien être le cas d’un objet que d’une oeuvre d’art. Or, contrairement à l’objet d’usage, on cherche à conserver l’oeuvre d’art. Ce qui nous amène à nous demander pour quelles raisons l’Homme ressent-il le besoin de conserver l’oeuvre d’art, en sachant que celle-ci n’a aucune utilité particulière. Mais alors pourquoi l’art s’il ne sert à rien ? Comment une oeuvre d’art peut-elle durer dans le temps s’il n’y aucune utilité à l’entretenir ou à s’en souvenir ? Une oeuvre d’art ne serait-elle donc pas dans ce cas, en suivant cette logique, périssable ? En quoi l’inutilité de l’oeuvre d’art pourrait-elle conduire à penser son impérissabilité ? Y a-t-il un lien entre les deux ?

Dire d’une oeuvre d’art qu’elle est périssable, c’est l’assimiler à tout autre objet du quotidien que l’on jète sans considération particulière. Mais alors qu’est-ce qui différencie l’objet d’usage de l’oeuvre d’art ? Pourquoi ne les confondons-nous pas ? Il n’est pas rare de constater que certaines oeuvres d’art, aussi périssable soit-elles, laissent trace de par l’impact, le message qu’elles apportent à leur public, c’est par exemple le principe d’une performance. Cette performance, objet de l\'action, ne sera œuvre d\'art que le temps qu\'elle a durée, elle restera cependant existante tant que quelqu\'un sera capable de s\'en souvenir et tant qu\'elle projettera son message. Elle restera mémorable car elle est originale, qu\'elle fait origine. Peut-on alors, à ce stade, qualifier une œuvre d\'art d\'impérissable ? Peut-on dire d\'une œuvre d\'art qu\'elle est éternelle ?

Nous constaterons que si l\'oeuvre d\'art n\'est pas dans tous les cas quelque chose d\'impérissable, il existe une possibilité de décider de sa durabilité dans le temps. Nous verrons que c\'est l\'oeuvre elle même qui détermine ça propre durabilité de par son essence, son caractère original. Nous devrons alors examiner quels critères il est nécessaire de prendre en compte pour caractériser la durabilité de l\'oeuvre d\'art.

L\'oeuvre d\'art est, de fait, périssable puisqu\'elle est en premier lieu, objet, production humaine. L\'oeuvre d\'art est avant tout artificiel et, par opposition avec la Nature, ne peut se renouveler de lui-même et nécessite d\'être entretenu par l\'homme.

En effet, une œuvre d\'art et un objet d\'usage peuvent, par plusieurs points, être similaires. Cependant, qu\'est-ce qui fait que nous ne les confondons pas ? Tout d\'abord, un objet d\'usage est lui considéré comme utile à la société, alors que, par opposition, une œuvre d\'art n\'a aucune utilité particulière dans la vie quotidienne, elle n\'est assimilée à aucun besoin matériel spécifique. On distingue donc l\'oeuvre d\'art est l\'objet d\'usage de par leur durée qui va d\'un instant très court, pour les objets d\'usages « dont la durée au monde excède à peine le temps nécessaire à les préparer », à « une immortalité potentielle dans le cas de l\'oeuvre d\'art ». En effet, pour H. Arendt, l\'objet d\'usage, produit de consommation, à une durée déterminée par l\'homme et ne dure que le temps qu\'on lui a donné. Il est donc, par définition, destiné à se détruire, à être jeter et oublié avant d\'être remplacer par un objet identique ou similaire au précédent.

L\'oeuvre d\'art, comme tout objet de la culture, est soumise au temps. Elle a une naissance et une mort. Mais pour quelles raisons l\'homme veut-il protéger ces œuvres des méfaits du temps et non les remplacer sans cesse comme il le ferait avec un objet technique ? Qu\'est-ce qui le pousse à vouloir la conserver, la muséifier ? Tout d\'abord parce qu\'elles ne sont pas quelque chose de vivant dans le sens physique, elles ne sont donc pas amenées à renaître, à se régénérer comme le fait la nature. Il est donc nécessaire pour l\'homme de les conserver puisqu\'elles ne se conservent pas toutes seules. De plus, ce qui pousse l\'homme à conserver les œuvres d\'art est le fait que l\'oeuvre d\'art n\'est pas seulement un objet technique, une réalité mais une reproduction de celle-ci, et montre le message ou le point de vue de l\'artiste. Par exemple, si un artiste peint un paysage, cette peinture ne sera pas le paysage lui- même mais le paysage vu par l\'artiste et peint, décrit à travers son regard, ainsi, le tableau représente une réalité différente, tout comme le fait René Magritte avec le tableau Ceci n\'est pas une pipe. Une œuvre est quelque cho...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "

Une oeuvre d’art peut-elle être périssable ?"
a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit