LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Anglais aquae sullis les determinant >>


Partager

oral de français

Echange

Aperçu du corrigé : oral de français



Document transmis par : lp-229942


Publié le : 4/2/2014 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
oral de français
Zoom



Séquence I : Les débuts de roman

Comment commencer un roman ?

-mise en place d'une situation initiale (époque, milieu social, action)

-début de roman informatif (cadre spacio temporel, in medias res « au milieu des choses «)

Quelles mutations le roman a-t-il connu ?

Origines du roman : Le roman = la langue romane (1er texte en langue romane : 842, serments de Strasbourg, 1er texte littéraire : chanson de Rolland)

Les premiers « romans « : à partir de 1150 : « romancer «, « mettre en roman « = traduire textes en langue romane

Essor roman au XIIe siècle : Les seigneurs du MA veulent distraire leurs cours, ils commandent des romanciers. Les troubadours vont les lire dans châteaux, foires. Manuscrits très rares.

Origines des pers de roman : Les premiers héros (L'Iliade et l'Odyssée d'Homère), le modèle du chevalier, pers pour rire et réfléchir

Au XVI : RABELAIS (humanisme)

Au XVII : genre romanesque diversifié (satire : l'objectif est une critique moqueuse de son sujet, provoquer. Analyse des sentiments...)

De quelle façon les personnages de roman évoluent-ils ?

Origines des pers de roman : Les premiers héros (L'Iliade et l'Odyssée d'Homère : qualités exceptionnelles : ruse, courage, adresse, force...), le modèle du chevalier (agilité.. mais quelques défauts), pers pour rire et réfléchir (pas idéalisés, esprit critique...)



1er texte : Les liaisons dangereuses, Pierre Choderlos de Laclos (p 52)

Introduction :

L'auteur

Auteur français du XVIIIe siècle, militaire de carrière, noblesse récente...

L'oeuvre

Les liaisons dangereuses est son unique roman écrit en 1782 il raconte les libertinages de deux aristocrates manipulateurs, scandale lors de la publication (car critique des nobles)... C'est un roman épistolaire.

I) La mise en place d'une situation initiale

1) L'inscription dans une époque (XVIII : lieu, objets vie courante, classe sociale...)

2) L'inscription dans un milieu social (milieu très aisé : occupation, domestiques, soumissions ordres sociaux)

3) La mise en place d'une action

II) La satire d'une certaine éducation

Le couvent (lieu fermé, jeunes filles (aspects lacunaires) attendent d'être mariées, encadrement stricte, sévère, privées forme liberté)

La scène du cordonnier (quiproquo, montre son ignorance du monde)

Une leçon pour l'avenir (dans l'ensemble de l'axe on montre que l'auteur critique et se moque de l'éducation qui était donnée aux jeunes filles de l'époque)

III) L'illusion du réel

Les caractéristiques de la lettre (présentée comme une lettre réelle)

Un destinateur qui livre ses sentiments et ses réactions (liens affectifs forts, déclaration amitié, confidence d'un moment difficile)

Une correspondance présentée comme vraie (réalisme au niveau du cadre spatio-temporel, ellipse, mise crochet...)

Conclusion : La première lettre du roman permet de découvrir le personnage d'une jeune ingénue, Cécile Volanges. Elle est impatiente de découvrir le monde dont elle ignore tout, ce qui causera sa perte car elle deviendra l'une des proies des deux libertins du roman. Cela permet aussi à Laclos de critiquer le manque d'instruction dont souffraient les jeunes filles de son temps (il reviendra sur ce thème un an plus tard avec un essai : Des femmes et de leur éducation)

2eme texte : L'Assommoir, Zola (polycopié)

Introduction :

L'auteur

Zola écrivain français de la deuxième moitié du XIXe siècle, chef de file du mouvement naturaliste (réalisme). La plupart de ses oeuvres sont regroupées dans : Les Rougon-Macquart qui est l'histoire Naturelle et sociale d'une famille sous le 2nd empire)

L'oeuvre

Roman écrit en 1877, 7eme volume des Rougon-Macquart. Cet ouvrage à fait scandale lors de sa publication à cause du langage des personnages, des thèmes (alcool...). Il dépeignait avec trop de réalisme le monde ouvrier et sa pauvreté.

Un début de roman informatif

Le cadre spatio-temporel (réaliste (pas indications géographiques) mais très peu marqué ça reste mystérieux, narrateur peu présent...)(focalisation interne, regard de Gervaise, narrateur omniscient)

Un début in medias res (« au milieu des choses «, en pleine action, situation de crise)

L'inscription de l'intrigue dans un milieu social (milieu populaire et misérable)

La vision de Gervaise

Un cadre sordide (manque, aspect délabré, description de la chambre en piteuse état)

La menace de la déchéance (crasse, saleté, ruine financière qui abat Gervaise)

Le manque d'espace (manque d'espace dans la pièce pouvant symboliser le fait que Gervaise ne trouve pas sa place dans la société)

Vision réaliste : rien n'est idéalisé, reflet de la réalité. On nous parle de la vie de tous les jours, détails de la vie quotidienne. Lieux, métiers populaires. Vision réaliste d'un quartier de Paris.

Conclusion : L'incipit du roman appartient au courant réaliste : les informations sont pour la plupart fournies au lecteur par le biais des sentiments et de la vision de Gervaise, le pers. principal.

Le tableau dressé est pathétique : Gervaise est une femme seule, sans ressources, désargentée, abandonnée par son compagnon avec ses deux enfants. Pour autant, Zola ne sombre pas dans l 'exagération. L'auteur utilise même la symbolique de l'espace pour suggérer à travers Gervaise, le droit du peuple à être reconnu et à exister pleinement dans la littérature comme dans la société.

3eme texte : Moderato Cantabile, Duras (polycopié)

Introduction :

L'auteur :

Marguerite Duras, femme de lettre et cinéaste française du XXe siècle. Née en Indochine, enfance, adolescence difficile. Elle fait partie du genre du Nouveau roman. Elle reçût le prix Goncourt en 1984 pour « L'Amant «

L'oeuvre :

Moderato cantabile a été publié en 1958 (78pages, 8chapitres très brefs). Il retrace la rencontre d'un ouvrier et d'une femme bourgeoise (autour d'un meurtre) qui discuteront du crime passionnel...

Une scène de conflit (début in medias res qui voit s'opposer une prof de piano et son jeune élève récalcitrant)

Une colère grandissante (gradation colère : évolution de ses qu. gestes d'impatiente, vbes)

Le rapport maître-élève (prof impatiente, brutale, autoritaire. Enfant montre une résistance passive très efficace, totalement immobile, muet)

La sympathie du lecteur (qui va au garçon)

La relation mère-fils :

Une apparente résignation (la mère va dans le sens de la prof mais petit à petit elle se mettra du côté de son fils)

Une grande timidité (n'ose pas montrer son désaccord, rapport de force étonnant)

Une complicité silencieuse (par les jeux de regards)

III) Une narration originale

Un paysage extérieur envahissant (par rapport à l'intérieur de la pièce qui ne nous est pas décrit)

Le choix d'un point de vue externe dominant (personnages perçus de dehors, permettant de faire ressortir les trois moments forts de l'extrait)

Une question obsédante (esthétique du Nouveau roman avec des répétitions, un fort effet d'amplification et c'est un sujet banal qui est ici narré = leçon de piano. Humour noir : décalage entre le sens de moderato cantabile et la scène)

Conclusion: L'incipit de Moderato Cantabile de Duras évoque une leçon de piano qui tourne à l'affrontement. L'auteur met en place une nouvelle technique romanesque, faite de répétitions dans un style dépouillé et faussement neutre. Elle rejoint ainsi l'esthétique du Nouveau roman, qui crée dans les années 50 une rupture dans l'écriture romanesque.

Séquence II : Le père Goriot, Balzac

Qu'est-ce qu'un roman d'apprentissage ?

Définition "apprentissage" : formation, apprendre, éducation qui sort de l'enfance, aborde l'âge adulte. 2 domaines : sentimental, social.

Ce que nous trouvons dans un roman d'apprentissage : un apprenti élève, un/des maîtres, guides, un enseignement (les moyens), des obstacles, difficultés, cadre spacio temporel bien définit, final (échec ou réussite)

Dans Le Père Goriot, de quel apprentissage est-il question ?

I) Le cadre spacio temporel

1) Lieu (Paris : réalisme, lieux existants) 2) Epoque (Restauration, XIXe siècle)

II) L'élève : Eugène de Rastignac

1) Portrait (jeune homme, manque d'argent : obstacle, étudiant en droit : instruit, bonne éducation, au début il fait des gaffes)

2) Ses qualités pour réussir (curiosité, énergique, comprend vite règles grand monde)

III) Ce qu'Eugène apprend

1) La société parisienne et son époque (règne de l'argent, importance des apparences, cruauté du monde, divisé victime/bourreau)

2) Les moyens d'y entrer et de réussir (maitriser usages de la société, avoir une protectrice, avoir/sembler avoir de l'argent, se servir des femmes...)

IV) Le déroulement de l'apprentissage

1) Les maitres (Mme de Beauséant, Vautrin, Goriot)

2) L'expérience personnelle d'Eugène (ne pas avoir de grands sentiments, danger du crime, l'argent rend insensible..)

V) L'évolution d'Eugène

1) Des difficultés (ignorance vie Parisienne, manque d'argent, illusions sur la pureté)

2) Des hésitations (Vautrin : réussir par le crime/Bianchon : par le travail, générosité, Vautrin : le calcul/Goriot : noblesse des sentiments)

3) Une évolution de sa position sociale (pauvre étudiant dans une pension obscure&lt;bal chez Mme de Beauséant : gagne une protectrice&lt; + d'argent : de sa famille, apparence de richesse&lt;autre bal : assure son prestige&lt;appartement : grâce à Goriot)

Conclusion : La fin du roman confirme la réussite de l'apprentissage d'Eugène. Il est devenu adulte, autonome. Il n'a plus de maitre puisque Vautrin est arrêté, Mme de Beauséant exilé, Goriot décédé. Eugène a perdu ses illusions de pureté et d'innocence. Il a compris le règne de l'argent, de l'apparence, de l'insensibilité, le rôle des femmes et la nécessité de se battre. Il est maintenant près à tout pour réussir.

**Comment les actions et les sentiments des personnages révèlent-ils la vision du monde du romancier, mais aussi les valeurs de la société de son époque ?

Cloisonnement entre les différentes classes sociales (révélé par le rejet odieux dont Goriot est victime de la part de ses gendres et de ses filles par exemple)

L'auteur :

Honoré de Balzac était un écrivain français de la première moitié du XIXe siècle. Son milieu social est la bourgeoisie. Durant son enfance sa mère ne lui procura que peut d'amour et il se « soulage « de cela dans bon nombre de ses romans où il crée de nombreuses mauvaises mères... Il fait des études de droit à Paris et se lance dans l'écriture dès ses 20 ans malgré des débuts chaotiques il s'obstine et cela finit par payer puisqu'en 1829 son roman : « Le dernier Chouan « connu un véritable succès.... Il est ambitieux et passionné de la littérature. Il mena une vie très active et épuisante ce qui explique qu'il soit mort de surmenage en 1850. Il appartient au courant réaliste comme on le voit dans le Père Goriot ou Eugénie Grandet ou encore La peau de Chagrin .. Il a écrit près de 100 romans

L'oeuvre :

Il regroupa la plupart de ses romans dans un recueil (comme Zola) qu'il appela : La comédie Humaine. L'ensemble des ouvrages qui y sont contenus décrivent les moeurs des personnages sous la Restauration et la monarchie de Juillet.

Le Père Goriot a été écrit en 1835, dans les premières pages précédant le roman, Balzac fait une longue entrée en matière où il expose en quelques sortes la situation initiale dans un souci explicitation. Présentation de la pension Vauquer : endroit bon marché, des locataires : Eugène, Vautrin, Le Père Goriot...

1er extrait : Eugène de Rastignac (p 47 l. 819 à p 48 l.840)

Introduction :

L'oeuvre et l'auteur

Situation du passage (1ère partie du roman : présentation de la pension Vauquer et de ses résidents et ici présentations d'Eugène pers. principal du roman)

Enjeux de l'extrait (nous faire découvrir Eugène qui sera le pers principal du roman, à travers un point de vue interne à ce dernier (connait ses pensées) : portrait social, pts communs avec Balzac..)

La présentation du héros

Un garçon exceptionnel (présenté comme très intelligent il fait partie de l'élite intellectuelle mais prend conscience que son éducation ne se fera pas seulement par le travail universitaire...)

Un portrait à valeur généralisante (Balzac dresse le portrait type de tous les jeunes hommes arrivés à Paris et ayant beaucoup d'ambition et les capacités de réussir)

Le début de l'apprentissage d'Eugène

La curiosité (champ lexical de la curiosité, connaissance)

Les domaines de l'apprentissage (domaine culturel et de la vie sociale, mondain. Volonté d'apprendre la vie Parisienne)

III) Les conséquences psychologiques de l'apprentissage

Mûrir (vie parisienne le fait devenir un homme, il a grandi psychologiquement)

Comprendre (volonté de comprendre la société parisienne afin d'y faire sa propre place)

Vouloir (tout d'abord il admire les choses puis les désirent et fera tout pour y arriver, naissance ambition)

Conclusion : Le portrait d'Eugène de Rastignac le représente comme l'archétype (modèle) de l'étudiant ambitieux. Le narrateur insiste sur les qualités requises pour réussir : la curiosité, la volonté et une intelligence exceptionnelle.

2ème texte : La leçon de Madame de Beauséant (p.88 (l.2234) à p.89 (l.2258))

Introduction :

1) L'oeuvre et l'auteur

Balzac. Le Père Goriot, 1835 (Cf. séance précédente)

Pers principal : Eugène de Rastignac : Provincial, aristocrate, noble de 20ans mais désargenté.

2) Situation du passage :

Eugène est invité à un bal grâce à sa cousine Mme de Beauséant. Lors de la soirée il est subjugué par la comtesse Anastasie de Restaud. Cependant lorsqu'il se décide, le lendemain, à lui rendre visite, il se fait éconduire.

La vision du monde de Mme de Beauséant

Elle repose sur son expérience (elle est plus âgée qu'Eugène et donc plus expérimentée et habituée au monde parisien)

Une vision pessimiste (utilisation de termes définissant le monde comme cruel et superficiel, elle divise le monde en 2 catégories bien distinctes : Les bons et les mauvais)

L'amertume d'une femme blessée (une amie vient de lui annoncer avec beaucoup de perfidie et de méchanceté que son amant, le marquis d'Ajuda-Pinto, va la quitter et se marier. Milieu sans pitié)

Les conseils donnés à Eugène de Rastignac

L'importance du rôle des femmes (Eugène afin de réussir va se faire aider de deux femmes : une initiatrice (Mme de Beauséant et une maîtresse(dans roman : toute femme du monde a un amant)

La nécessité d'être hypocrite (Besoin absolue de se protéger, camoufler ses véritables sentiments)

Être impitoyable et égoïste (il faut être du côté des forts et se servir des autres comme des instruments, aucun sentiment)

Conclusion : Dans la leçon quelle délivre à Eugène de Rastignac, Mme de Beauséant révèle son pessimisme. Elle accepte d'être son initiatrice. Elle lui conseille d'être froid, calculateur et d'utiliser les femmes pour réussir.

3ème texte : La leçon de Vautrin (voir cours)

4ème texte : Le bal de la duchesse de Carigliano (p.163 (l. 4430 à l.4357))

Introduction :

L'auteur

L'oeuvre

L'extrait (Delphine de Nucingen, fille de Goriot, Mme de Beauséant invite son cousin, Eugène au bal (Delphine est à présent folle d'Eugène et tout le monde l'envie d'avoir réussi à séduire une telle femme ; c'est une soirée exceptionnelle pour le jeune homme qui parvient enfin au sommet de la société parisienne))

L'entrée d'Eugène dans le monde

1) Une focalisation interne à Eugène dominante (verbes de perception)

2) La réussite d'Eugène (Il est le centre de tous les regards, il reçoit plusieurs engagements de personnages importants on distingue deux raisons de ce succès : lien de parenté avec Mme de Beauséant et sa liaison supposée avec Delphine de Nucingen ce qui confirme les conseils de Mme de Beauséant (il faut une initiatrice et une amante))

La vie mondaine et aristocratique

1) Le rôle important des femmes (forte présence féminine, dans l'extrait seulement des femmes sont présentées, c'est aussi grâce à elles que vient le succès d'Eugène, de plus les femmes présentes ne parlent jamais des qualités du jeune homme il lui suffit d'être vu comme le nouvel amant de Delphine pour être envié, on s'aperçoit du pouvoir des femmes)

2) La place secondaire des hommes (il n'y a pas d'hommes conviés au bal car ils font des affaires pendant que leurs femmes s'amusent. Il n'y a que quelques jeunes hommes envieux de la nouvelle position d'Eugène)

III) Le retour à la réalité

1) La fin du rêve (changement brutal de lieu, de décor, retour à la réalité)

2) Le sourire de Vautrin (sourire de l'expérience, de tentateur. Eugène n'a pas les moyens de se tenir à ce train de vie)

Conclusion : Le bal chez la duchesse nous fait découvrir la vie des salons aristocratiques sous la Restauration et le rôle important joué par les femmes. Il nous montre surtout Rastignac enivré par son succès et proche de tomber dans le piège de Vautrin.

5ème texte : L'enterrement de Goriot (p.288 (l.8174 à la fin))

Introduction :

1) L'auteur

2) L'oeuvre

3) L'extrait (Goriot meurt misérablement aux côtés d'Eugène et Bianchon)

La fin d'un pauvre homme

1) La misère matérielle (difficulté financière, constat social : Balzac montre que l'argent est au centre de tout mê...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "oral de français" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit