NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il rellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la socit libre-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature socit
»Crer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Sommes-nous des hommes justes si l’on ... Le travail d'invention >>


Partager

Scne dite de premire rencontre

Echange

Aperu du corrig : Scne dite de premire rencontre



Document transmis par : atayr-263344


Publi le : 10/10/2015 -Format: Document en format HTML protg

Sources dtectes par CopyScape © :

Aucune source dtecte - Document original
Scne dite  de premire rencontre
Zoom



Objet d?étude n°1: Le personnage de roman, du XVIIme sicle à nos jours

Séquence 1 : « Leurs yeux se rencontrrent?  : les scnes de rencontre amoureuse dans le roman du XVIIme au XXme sicle

Lecture analytique : la « rencontre amoureuse  entre Emma et Charles

Gustave Flaubert, Madame Bovary (1857)





Support: Depuis « Une jeune femme en robe de mérinos bleu?  jusqu?à « ?. en lui tendant son nerf de b?uf. 



Scne dite « de premire rencontre . Passage essentiel car il s?établit un rapport entre les deux personnages dont la fiction développera les modalités, mais sans plus les remettre en cause ou presque, car s?y donne à lire une maîtrise parfaite du point de vue, car s?y multiplient ? comme partout ailleurs dans le roman, les notions de décors, d?ambiance, de geste, et enfin car s?y manifeste le travail de style flaubertien et le travail parodique également.



I) La traditionnelle scne de rencontre débarrassée de tout romanesque excessif = un topos de la littérature romanesque et sentimentale transposé en étude de m?urs



A- Le point de vue est celui de Charles : focalisation interne même si narration n?est pas prise en charge par Charles. Le regard du « connaisseur .



Un passage qui est presque entirement à la focalisation interne : Charles n?est pas le narrateur, mais il prend en charge presque tous les aspects de la narration, depuis le verbe introducteur « fut surpris de . Etudier la progression de la description, entirement motivée par le personnage, et qui en suit le regard de manire trs éloquente. Voir aussi le sujet des verbes, et le nombre de verbes de perception. Voir enfin comment le regard s?attardant sur Emma fait naître de nouvelles descriptions, entrecoupée par des retours à la narration qui ne lâchent pas pour autant le regard ou les sentiments de Charles.

Significatif des goûts de Charles Bovary, mais aussi de la hiérarchie de ses centres d?intérêts : la découverte d?Emma est entrecoupée, dans notre extrait, de celle de la ferme qu?elle habite ? ce qui en dit long sur ses préoccupations.



En effet, l?acte médical terminé, on redescend vers le rez-de-chaussée pour continuer l?exploration de la maison. La premire phrase du troisime paragraphe isole Charles, qui voit seul la salle à manger. Ce ne sont pas les détails de la ruralité qu?il remarque d?abord, mais au contraire tout ce qui marque une certaine aisance : les meubles cossus « grand lit à baldaquin , « haute armoire en bois de chêne  ; les couverts riches « avec des timbales d?argent , ou encore l? « indienne à personnages représentant des Turcs . Même la mention du « trop-plein du grenier  semble ici rassurante.



Certes, nous apprendrons plus tard que le Pre Rouault n?est qu?un dilapidateur, mais ce qui importe ici c?est l?effet de ces richesses paysannes sur Charles, absolument insensibles aux incongruités que l?ironie flaubertienne pointe du doigt (comme la grandiloquence des éléments décoratifs telle l?indienne, totalement inadaptée au lieu). Ainsi, c?est d?abord « l?odeur d?iris  qu?il remarque, avant celle des « draps humides . Et en réalité, la ferme est loin d?être remarquable uniquement par son aisance : si les meubles sont cossus, des « sacs de blé  attendent au sol, les lieux sont « humides  comme les draps, et d?ailleurs la tête de Minerve encadrée décore un mur « dont la peinture verte s?écaillait sous le salpêtre .







L?héroïne est évoquée en une phrase :

Son portrait se justifie trs pratiquement par sa présence sur le seuil pour accueillir Charles.

L?aspectualisation se réduit à deux caractéristiques élémentaires : sexe + âge : « jeune femme  + 3 détails vestimentaires : robe (attendu puisque personnage identifié comme féminin) + tissu bon-marché (effet de réel qui permet de la situer dans une échelle sociale) + 3 volants.

La formulation est dépourvue d?emphase. Pas de coup de foudre.

La mise en relation du personnage avec le cadre est beaucoup plus importante : la description de l?intérieur de ferme. Univers domestique (à détailler).

Significatif de la hiérarchie des centres d?intérêt de Charles

Le blessé accapare son attention sans que le souvenir d?Emma affleure à la surface du texte.



B- Le personnage d?Emma gagne en importance : la nature de Charles fait qu?il est lent à se laisser émouvoir et peu sujet à mener plusieurs entreprises à la fois ni se laisser distraire



Emma ressurgit dans le texte et donc le champ de perception de Charles quand les soins à donner au malade sont presque terminés.

Présence d?Emma au chevet du pre se justifie par son rôle de garde-malade.

« Mademoiselle Emma  : Formulation respectueuse (des domestiques) qu?il convient d?attribuer à Charles qui la reprend à son compte comme il a compris la répartition des rôles.

Permet d?identifier la jeune femme en l?individualisant à l?aide de son prénom (elle accde au statut de personnage de roman)

De la dissocier, au moyen de l?appellatif « Mademoiselle , de la servante qui, non identifiée n?est pas appelée à accéder au statut de personnage. Elle n?attire en rien son attention : son regard ne s?attarde pas sur elle en dehors de la tâche qu?elle effectue et elle ne fait l?objet d?aucune esquisse de portrait.

En revanche, la maladresse d?Emma fait l?objet d?un compte-rendu et donc d?une observation détaillée qui ne détourne pas le regard de Charles de sa personne même pour la reporter sur son patient dont la colre est mentionnée mais pas décrite.

Regard peu à peu plus attentif de Charles : une silhouette sur le seuil=>, une attitude dans la chambre => le détail de sa personne : regard admiratif mais non dénué d?esprit critique. « Main pas belle / un peu sche.  (pas comme la main potelée des jeunes femmes oisives).

«  Leurs yeux se rencontrrent  (cf. ouvrage critique de Jean Rousset portant ce titre) : l?hypogramme (c\'est-à-dire la formule culturellement pré-enregistrée dans la mémoire du lecteur et faisant partie de son horizon d?attente) :

Spectacle plus qu?échange: impression de couleur « bruns/ noirs  domine sur message que les yeux adressent «  hardiesse candide  oxymore dont Charles ne perçoit pas l?énigmatique tension contradictoire.

L?échange des regards, le traditionnel point culminant de la rencontre sentimentale et qui décide de la destinée du héros n?a ici pas plus d?importance que les autres échanges et ne modifient que trs insensiblement le regard de Charles sur l?héroïne : premier témoignage d?admiration mais une admiration contenue et nuancée. Il continue d?engranger des détails charmants de la personne d?Emma, mais Charles ne perd pas la tête. Bovary = racine latine bos/ bovis (= le b?uf).





II) Un blason fragmentaire et ambigu



Éloge de la féminité



La premire chose qui « [surprend]  Charles, c?est la « blancheur de ses ongles , longuement décris dans la suite de ce premier paragraphe. Surprise qui doit tenir à la faible expérience de Charles en la matire : ce n?est ni sa mre, ni HéloÏse qui auraient pu l?habituer à ce genre d?emblme. En effet, la blancheur des ongles est un signe aristocratique, qui dénote des soins tout particuliers (et l?on apprendra plus tard qu?Emma use de nombreux citrons pour les obtenir), et une attention soutenue à la féminité qui rend déjà Emma séduisante. Les deux premires phrases s?unissent dans l?accumulation de nasales « blancheur , « ongles , « brillants , « fins , « amande , et l?harmonie de liquides et de [y]. La comparaison trs normande « plus nettoyés que les ivoires de Dieppes  restitue l?émerveillement de Charles dans le cercle étroit de ses références, et signale ironiquement un « exotisme  tout relatif.

Dans la deuxime partie de l?extrait, c?est encore la blancheur qui remotivera la description : « Son cou sortait d?un col blanc , et le cou semble prendre la couleur du col dont il sort. Véritable canon de la beauté féminine.



Les yeux sont d?autant plus valorisés qu?ils suivent la description de la main d?Emma, plutôt « défectueuse . Pour la premire description, ils apparaissent noirs (mais leur couleur change de manire curieuse au long du roman, puisqu?ils sont parfois bleus sombres). Le noir est donné comme un intensif du brun, peut-être parce qu?il est plus commun. Le mode de présentation, « ce qu?elle? c?étaient , l?adverbe « franchement  et l?oxymore « hardiesse candide  concentrent tout le personnage dans ce regard. Regard plus troublant qu?il n?existe que dans l?ombre des cils (tout comme la main n?existe que dans la blancheur des ongles ?).



La longue phrase de description des cheveux s?inscrit dans une thématique récurrente chez Flaubert. Elle commence par une surprise dont la cause est identique à celle causée par les ongles blancs : « pour la premire fois de sa vie , Charles remarque une coiffure, et, s?il ne peut comprendre qu?elle est romantique, il en saisit la séduction. Plusieurs réseaux sémantiques s?entrecroisent ici : la grâce (« lisse , « fins , « légrement , &laq...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrig du sujet "Scne dite de premire rencontre " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigs de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littrature
 QCM de culture gnrale
 Histoire
 Gographie
 Droit