NoCopy.net

LES STATUETTES CYCLADIQUES, DE LA FABRICATION AUX FONCTIONS

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Biologie ADN ARN LES CASTES EN INDE - Origine, rôle, débats et ... >>


Partager

LES STATUETTES CYCLADIQUES, DE LA FABRICATION AUX FONCTIONS

Echange

Aperçu du corrigé : LES STATUETTES CYCLADIQUES, DE LA FABRICATION AUX FONCTIONS



Document transmis par : blablabla-317199


Publié le : 13/11/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
LES STATUETTES CYCLADIQUES, DE LA FABRICATION AUX FONCTIONS
Zoom

LES STATUETTES CYCLADIQUES, DE LA FABRICATION AUX FONCTIONS
 
Plan de l’exposé:
 
Introduction 
 
I.Présentation générale, les différents « types » de figurines 
 
II.Technique de fabrication : sculpture et peinture
 
III.Fonction et signification 
 
Conclusion
 
Bibliographie 
 
 
Après une présentation générale des différents « types » de figurines cycladiques , je conduirais mon analyse selon deux axes:
 
1- les aspects techniques et stylistiques, ce qui pose directement la notion de fabrication
 
 2- la fonction et la signification spécifique des statuettes dans les différents contextes cycladiques
 
 
Introduction 
 
L’intérêt porté aux figurines de marbre cycladiques a contribué a en faire un domaine à part de l’histoire de l’art égéen. La sculpture des Cyclades invite à réfléchir en amont sur ses origines qui correspondent aux origines de la plastique grecque dans son ensemble. Les Cyclades dessinent un espace où s’est jouée la transition entre les traditions et les styles archaïques. La sculpture des Cyclades serait le terme d’une longue genèse entamée en Egypte, passant peut-être par la Crète, et s’achevant dans les îles.  
Le succès des « idoles primitives » est dû à des artistes, des sculpteurs surtout, qui cherchaient leur inspiration ailleurs que dans l’art classique: Brancusi, Epsein ( qui ont vu à Paris des figurines cycladiques), Giacometti, Moore, Picasso qui en vante l’art épuré.
«Des Grandes-Déesses de la vie, des Fécondités, j’en connais de toutes les sortes […] Il n’y a que les sculpteurs des îles [cycladiques] qui aient trouvé le moyen de les transformer en signes. D’habitude, elles sont plutôt fantastiques. Ou symboliques. Un peu comme la Vénus de Lespugue :des ventres. La mienne, celle que vous avez vue, elle me plaît, parce que j’aime la trouvaille du violon. Mais dans d’autres îles, le violon disparaît. Donc plus de ventre. C’est la déesse si vous voulez, enfin, l’objet magique, ce n’est plus la Fécondité. Il reste les petits seins sans volume, les lignes gravées pour les bras… Plus fort que Brancusi. On n’a jamais rien fait d’aussi dépouillé ».
 
La redécouverte des idoles cycladiques intervient à la fin du xviiie siècle. 
L'intérêt se ravive à partir de 1880, quand les archéologues publient leurs appréciations sur les idoles cycladiques. Dans leurs textes, ils formulent des jugements esthétiques et essaient d'élaborer les premières théories concernant l'usage et l'origine des statuettes. Un premier dialogue s'instaure donc, même si ces trouvailles archéologiques surgissent de manière accidentelle, à la suite de fouilles clandestines, et sont étudiées en dehors de leur contexte archéologique. Les jugements esthétiques négatifs dérivent de la conception d'une beauté dominante. Omniprésent, l'idéal de la Grèce classique ne laisse aucune place aux approches divergentes. Les archéologues se laisseront séduire par les idoles cycladiques lorsque la préhistoire et, plus précisément, la protohistoire égéenne, gagnera du terrain. Les chercheurs commencent à s'intéresser véritablement au contexte archéologique des idoles afin de les étudier plus scientifiquement. Cette familiarité remplace les jugements négatifs par des positifs, qui libèrent et élargissent le terrain de la recherche.
 
La civilisation mal connue (« culture de Kéros-Syros ») qui s'épanouit dans les îles du centre de la mer Égée durant le IIIe millénaire est caractérisée par la production d'ustensiles en obsidienne de Mélos (Milo), mais aussi de récipients et surtout de statuettes en marbre communément appelées « idoles cycladiques », bien que leur signification, sans doute variable, reste mystérieuse. La plupart représentent des femmes debout, pieds joints et bras croisés sur le buste. La stylisation extrême de la figure humaine, avec des têtes où, le plus souvent, le nez seul est indiqué plastiquement, ne doit pas leurrer : ces volumes simples et soigneusement polis, aux lignes épurées et aux proportions concertées, recevaient des compléments peints qui leur donnaient un aspect beaucoup plus figuratif. Deux mille ans avant que l'art grec ne réinvente des figures en marbre rehaussées de couleur et obéissant souvent à un canon de proportions très élaboré, on a pratiqué dans les Cyclades une sculpture en marbre dont l'apparente rigueur séduit le goût de notre époque.
 
Les premieres figures des Cyclades dans leur ensemble se divisent en deux types, schématique et naturel. Les figures schématiques sont relativement communes et particulièrement diverses dans la phase de Grotta-Pelos, bien qu’elles aient continué à être faites tout au long de la période. Les premiers exemples ont des caractéristiques en commun avec des figurines contemporaines produites ailleurs dans la région méditerranéenne orientale, bien qu’elles se développent de manière typiquement cycladique.
Les figures schématiques sont généralement de profil très plat et caractérisées par l’absence d’une tête clairement définie. Les formes les plus simples ont à peine cessé d’être des galets de plage.
 
 
Bent a fait des remarques selon lesquelles, au cours de ses fouilles, il a trouvé « des morceaux plats et ronds de marbre que je jetais comme de simples cailloux à l’époque », mais avec lesquels il a décidé plus tard qu’il s’agissait probablement d’une « représentation grossière de la forme humaine ». En fait, Bent était plutôt en avance sur son temps dans sa reconnaissance de figures schématiques basées sur des formes humaines; en effet, il a même suggéré que deux figurines schématiques qu’il a trouvé ensemble dans la même tombe pourrait représenter l’homme et la femme. Ces deux éléments sont typiques dans leurs profils plats et leurs « têtes » en dents de scie.
La taille entaillée de l’un le rapproche du type « violon », et il a certainement un regard plus féminin que son compagnon à flanc droit. Les figurines « violon » sont ainsi appelées en raison de leur forme. Elles portent parfois des détails de surface incisés, en particulier des triangles pubiens et des rainures à la taille. 
Il existe pourtant une figurine cycladique de type « violon » qui est inhabituelle parce qu’elle a des seins et une indication des bras, ainsi que le triangle pubien incisé et une entaille profonde à la taille. Elle semble être un exemple tardif, peut-être contemporain des types de figure naturaliste, par lequel elle semble avoir été influencée.
Image 19 
 
Les types des statuettes cycladiques sont très variés. Etant donné que la majorité des oeuvres sont sans contexte spécifique, et souvent sans provenance assurée, les typologies existantes, fondées sur des critères stylistiques, ne peuvent avoir qu’une valeur chronologique, géographique ou historique incertaine. 
Des fig...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "LES STATUETTES CYCLADIQUES, DE LA FABRICATION AUX FONCTIONS" a obtenu la note de : aucune note

LES STATUETTES CYCLADIQUES, DE LA FABRICATION AUX FONCTIONS

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit