Les Tristes

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Essay about refugees in English HISTOIRE
Chapitre 1 Citoyenneté et démo ...
>>


Partager

Les Tristes

Echange

Aperçu du corrigé : Les Tristes



Document transmis par : ciuphulina -275457


Publié le : 10/4/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Les Tristes
Zoom



LIVRE I

Elégie I

-Livre porteur de message pour l’auteur exilé : misère, souffrance, deuil, « effet de mes larmes » ; l’exilé doit avoir grise mine, exclut l’idée d’un bonheur quelconque-tout est souffrance est ça se voit bien

-« j’existe mais je ne vis pas » : le mort vivant

-Message aux amis de ne pas l’oublier et de souplier Auguste de le libérer

-« La poésie ne peut éclore que dans la sérénité de l'âme, et des malheurs soudains ont assombri mon existence ; la poésie réclame la solitude et le calme, je suis le jouet de la mer, des vents et de la tempête » : il n’ arrive plus à écrire

-« mon exil est aussi l'œuvre de mon génie » : conséquence de ce qu’il écrit

-Livre : objet d’espoir pour regagner la renommée, la grâce



Elégie II

-invocation des dieux de la mer et du ciel pour sa protection

- « d'énormes vagues couvrent la bouche qui les profère » : ses paroles n’ont plus d’écho, plus de public, personne ne l’entend – sentence de l’exilé, solitude, impossibilité de communication

- la nature entière renforce la souffrance de l’exil ; la mer est enragée et la tempête perpatuelle : le poète est frappé de tous les côtes et, donc, « son art même est frappé d'impuissance », dans l’exil, il devient un simple exilé, il perd son statut, sa force de poète

-« Pendant que je parle, la vague inonde mon visage ; elle m'ôte la respiration, et ma bouche, ouverte en vain pour implorer l'assistance des dieux, se remplit d'une onde homicide. « vision extrêmiste de l’exil comme une tuerie

-seule consolation, savoir que sa femme souffre pour lui, qu’il n’est pas oublié

-il redoute la mort en tant qu’exilé, loin de ses proches, la déshonneur que cela implique

- « que vous me fassiez grâce enfin, en serai-je moins exilé ? » : même si grâcié, il oublie pas la souffrance de l’exil, il reste prisonnier de ses mauvais souvenir

-exilé sur une île entourée de la mer enragée – malheur infini



Elégie III

-souvenir de la nuit où il a quitté sa patrie Rome : tous pleurent comme aux funérailles ; « on ne voyait que des gens éplorés et sanglotants … comme si j'étais mort » : exagération de la scène

-« tel dut être l'aspect de Troie au moment de sa chute » : comparaison exagérée de la scène de départ avec le grand moment de l’histoire

- il n’a pas commis de crime, mais juste une faute – implore la grâce

-« Je sors (ou plutôt il semblait, moins le cérémonial, qu'on me portât au tombeau) tout en désordre »



Elégie IV

-autre tableau de la nature déchaînée avec la mer qui éloigne le navire dans un lieu inaccessible, encore plus loin de la patrie



Elégie V

-il s’adresse à un ami ; « Comme le feu éprouve l'or, l'adversité éprouve l'amitié » ; il le supplie de plaider pour sa libération de l’exil

-déplore la perte d’amis, on l’oublie : « de tant d'amis à peine êtes-vous deux ou trois qui me restiez fidèles »

-nouvelle amplification de sa condition d’exilé : «  Les maux que j'ai soufferts sont aussi nombreux que les astres brillants du ciel, que les imperceptibles atomes contenus dans l'aride poussière. Ce que j'ai souffert surpasse toute vraisemblance, et mes peines, quoique trop réelles, seront regardées comme des fables. « 

-« mais moi, c'est pour toujours que j'ai perdu ma patrie, si le dieu que j'ai offensé ne s'adoucit pas »



Elégie VI

-s’adresse à son épouse dévouée ; éloge : « Tu aurais la première place parmi les saintes héroïnes »



Elégie VII

-s’adresse à un ami qui a gravé / sculpté son visage ;

-« je brûlai ces livres innocents, mes propres entrailles, soit par ressentiment...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Les Tristes" a obtenu la note de : aucune note

Les Tristes

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit