NoCopy.net

comment rendre compte de la structure sociale ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< CORRIGE TYPE
Matière :
Dev ...
poesie >>


Partager

comment rendre compte de la structure sociale ?

Economie

Aperçu du corrigé : comment rendre compte de la structure sociale ?



document rémunéré

Document transmis par : leoniec10-276033


Publié le : 19/4/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
comment rendre compte de la structure sociale ?
Zoom

Chapitre 5 : Comment rendre compte de la
mobilité sociale ?
Le fait de parler de la « mobilité sociale » s’est répandue chez les sociologues. La
mobilité sociale est un concept définit par Pitirim Sorokin (1889-1968), sociologue
américain d’origine russe, dans social Mobility (1927) comme étant le phénomène du
déplacement d’individus dans l’espace social. Il s’agit d’étudier le passage des
individus d’une position sociale à une autre. Elle correspond donc au fait de changer
de catégories socioprofessionnelles ou de classes sociales au cours de sa vie ou d’une
génération à l’autre.
Distribution sociale :
-

Mobilité sociale

-

Immobilité sociale

Il y a des raisons historiques : les premiers sociologues du début du XXème siècle se sont
intéressés : « mais pour prendre le contre pieds des conceptions marxistes ». Montrer
qu’il n’y a pas véritablement de classe ou qu’on en sortait et il y aurait mobilité. Ils ont
utilisé l’image du bus (par le fait de monter et descendre rapidement). Pas de création
de lien social, pas de durabilité. Mais il faut démontrer cette hypothèse avec des
appuis empiriques, des statistiques. Donc un organisme peut effectuer des statistiques
lourdes. C’est donc en 1945 qu’est créé l’INSEE (aube des trente glorieuses).
Pendant cette période, la France va connaitre des transformations sociales
importantes (déclin de la paysannerie, hausse de la moyennisation). On a pu croire
que la majorité des destinés seraient bientôt de type « ascension sociale » et donc on
a conservé l’étiquette de mobilité sociale. Pourtant les enquêtes empiriques vont
bientôt montrer l’inanité de cette vision optimiste.
Cette vision erronée s’est accentuée dans les années 1970. Après les trente glorieuses
on parle de « panne de l’ascenseur social ». On peut se demander si « tel père, tel fils »
n’est pas confirmé.
La mobilité sociale est un enjeux scientifique mais pas que, il est social et politique. Les
possibilités d’ascensions sociales constituent un mythe fondamental des sociétés
urbaines. C’est la possibilité de chacun de réussir selon son mérite. L’étude des tables
de mobilité permettra de rendre compte des mobilités sociales des années 1950 à nos
jours.

I)

Les méthodes d’analyses et la mesure de la mobilité
sociale en France.

A) Les différentes formes de la mobilité sociale
1) La mobilité intra générationnelle (ou mobilité professionnelle) et la
mobilité intergénérationnelle.
Mobilité intragénérationnelle : passage des individus d’une catégorie à l’autre au sein
de la même génération -> différentes étapes durant la carrière (entrée dans la vie
active jusqu’à l’âge de la retraite
1

Mobilité intergénérationnelle : circulation d’un individu d’une catégorie à laquelle
appartient sa famille à un autre groupe. -> comparaison de la génération des parents
et enfants ?

2) Mobilité horizontale et mobilité verticale
Mobilité horizontale : changement de profession et/ou de PCS sans effet sur le statut
social. Exemple : boulanger devenant boucher ne change pas de statut.
Mobilité verticale : tout déplacement dans la mobilité sociale. (Vers le haut ->
ascendante / vers le bas -> descendante)
On appelle trajectoire sociale l’itinéraire parcourut par un individu ou par un groupe
(en situation de mobilité verticale)
On insiste toujours sur la mobilité intergénérationnelle verticale. Il existe aussi
l’immobilité sociale -> non changement, même que nos parents (Bourdieu)

B) Les instruments de mesure de la mobilité sociale intergénérationnelle.
Les sociologues ont étudié les mobilités sociales intergénérationnelles et ceux
à partir de table (tableau statistique à double entrée qui croisent une
génération fictive de pères et une génération fictive de fils. Pour construire ces
tables de mobilités intergénérationnelle, l’INSEE a effectué un certain nombre
de choix, de convention.
1) Les conventions retenues dans l’étude de la mobilité sociale.
a) Le choix du découpage n’est pas neutre.
Il va falloir disposer d’une nomenclature. On va retenir seulement les groupes d’actifs.
Or les résultats de l’étude de la mobilité sociale diffèrent selon les regroupements des
individus c’est-à-dire en 3 classes comme Bourdieu, en 6 groupes (nomenclature de
l’ESeC= les résultats ne sont pas les mêmes selon leur classification donc plus il y a de
catégories plus il y a de mobilité). Pour certains sociologues faire 6 groupes peut
paraitre inutile.
A cela s’ajoute que la nomenclature n’est pas sans défauts. De plus la position relative
d’une catégorie sociale évolue dans le temps. Exemple : les employés qu’on appelait
les cols blancs, étaient peu nombreux, souvent seul et étaient les bras droits du patron
donc son statut social était envier par une partie la population. Aujourd’hui les
employés c’est la catégorie la plus importante, ils n’ont plus la même position sociale
dans l’entreprise. Aujourd’hui il y a une distinction entre employés-cadres. Un fils
d’employé qui devient profession intermédiaire -> c’est une mobilité ascendante.
Mais à l’échelle d’autrefois non, c’est contesté par les sociologues. Les catégories
n’ont pas de position stable dans la hiérarchie sociale.

b) Une mobilité masculine
Dans les tables de mobilité on ne parle que d&rsquo...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : comment rendre compte de la structure sociale ? Corrigé de 4159 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "comment rendre compte de la structure sociale ?" a obtenu la note de : aucune note

comment rendre compte de la structure sociale ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit