NoCopy.net

Economie: LE COMMERCE MONDIAL

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Sciences LES COMÈTES Grand oral du bac : LES CITÉS MARCHANDES >>


Partager

Economie: LE COMMERCE MONDIAL

Economie

Aperçu du corrigé : Economie: LE COMMERCE MONDIAL



Publié le : 3/2/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Economie: LE COMMERCE MONDIAL
Zoom

souvent brutales des cours. Ce qui peut entraîner des mouvements de panique et provoquer des krachs: effondrement massif et cumulatif des valeurs boursières qui résulte du dégonflage des bulles spéculatives. C’est ce qui se passa en 1929, où le krach évolua en une « Grande Crise », et en 1987, où le krach fut compensé par l’action des banques centrales.

 

Le rang des pays industrialisés

 

De nos jours, les pays industrialisés assurent toujours la plus grande partie du commerce international avec 70% des échanges contre 20% pour les PVD et 10% pour les anciens pays de l’Est. Mais, depuis la fin des années 1970, on assiste à la montée en puissance des pays asiatiques, les « petits dragons », dont le taux de croissance est exceptionnel: en vingt ans, Hong Kong est passé du 25e rang au 1 ? rang mondial pour le volume des échanges, suivi par Taiwan (12e) et la Corée du Sud (13e). Quant à la Chine, passée au cours de la dernière décennie de la 22e à la 14e place, elle représente un formidable marché potentiel, du fait de ses ressources et de sa forte population.

 

Tout au long du siècle, la position de la France a oscillé entre le 4e et le 5e rang du commerce mondial, derrière les États-Unis, l’Union soviétique, l’Allemagne et le Japon. Ses points forts sont les produits alimentaires, les industries de service (2e rang mondial derrière les États-Unis), et la vente des armes (3e rang mondial) - quoique celle-ci ait enregistré une chute rapide en volume consécutive à la fin de l’antagonisme Est-Ouest. Mais les échanges varient d’une année sur l’autre, et l’équilibre des importations et des exportations - la balance commerciale - reste difficile à maîtriser. Depuis plusieurs années, la France connaît une balance excédentaire du commerce extérieur (plus d’importations que d’exportations), sauf en 1991. Ce résultat signale l’effort considérable fait par le pays pour s’insérer dans le marché mondial.

 

Même si les pays industrialisés font surtout du commerce entre eux (80% des échanges), ils s’ouvrent de plus en plus aux pays en voie de développement et aux anciens pays de l’Est (10%) depuis leur abandon du système économique communiste. Les principaux clients de la France sont l’Allemagne et l’Italie, qui sont par ailleurs ses premiers fournisseurs.




Jusqu’au milieu du XXe siècle, les foires aux bestiaux étaient l’occasion de rassemblements. Ici, la traditionnelle foire au mouton de mai à Boston, en Angleterre, vers 1830.

Le cauri est

 

un coquillage qui fait office de monnaie dans certaines régions de l’océan Pacifique et de l’océan Indien.

▼ Cet agent de change officie en pleine rue dans le quartier commerçant d’un émirat arabe.

Au Moyen-Orient, des chameaux font encore l\'objet d’un commerce lucratif.

 

Ceux-ci sont convoyés en 4x4 vers la foire aux bestiaux d’Abou Dhabi.

Les accords du GATT

 

La montée du libre-échange en cette seconde moitié du xxe siècle est le résultat d’accords internationaux, négociés à partir de 1947. C’est, en effet, cette année-là qu’a été fondé le GATT - Accord général sur les tarifs et le commerce -, organisation qui siège à Genève et qui regroupe aujourd’hui plus de cent pays. Les premières négociations du GATT ont visé à abaisser les barrières tarifaires - c’est-à-dire les droits de douane - entre les pays.

 

En effet, ces taxes, qui augmentent le prix des produits importés (mesure protectionniste d’un pays pour protéger son marché intérieur de la concurrence), atteignaient dans de nombreux cas plus de 40% et limitaient considérablement le commerce international des marchandises. Progressivement, au cours de plusieurs cycles de négociations appelés rounds, les pays du GATT ont abaissé leurs droits de douane à des taux compris entre 6% et 7%. On peut partiellement attribuer à ce décloisonnement des échanges la croissance économique o. qui a marqué les dernières décennies. D’autre part, | en rapprochant les pays industrialisés par l’intermé-§ diaire d’une interdépendance économique de plus x en plus marquée, la montée du commerce interna

 

togers/Tnp Mary Evans Picture Liorary

cc

tional a aussi eu pour effet de limiter les conflits politiques et militaires. C’est, en effet, sur le terrain économique que se sont déplacées certaines confrontations, réglées aujourd’hui à coups de sanctions économiques.

 

L’un des exemples de cette pratique est la loi Helms-Burton, qui permet aux États-Unis de condamner pour «trafic» toute entreprise commerçant avec un pays qu’ils ont frappé d’embargo. Cette loi fut, en 1996, à l’origine de conflits entre, d’une part l’Union européenne, le Canada, le Mexique et le Japon, et d’autre part, les États-Unis,





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Economie: LE COMMERCE MONDIAL Corrigé de 5777 mots (soit 8 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Economie: LE COMMERCE MONDIAL" a obtenu la note de : aucune note

Economie: LE COMMERCE MONDIAL

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit