LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< « L'addiction aux jeux vidéo; une addiction c ... Régulation et intégration : quels enjeux ? >>


Partager

Peut-on réguler la finance mondiale ?

Economie

Aperçu du corrigé : Peut-on réguler la finance mondiale ?



Publié le : 6/11/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Peut-on réguler la finance mondiale ?
Zoom

Le 14 octobre 2008, François Filion, premier ministre français, déclare devant l\'Assemble nationale : « Des trous noirs comme les centres offshore ne doivent plus exister. ». Ces dernières années la finance offshore a connut un véritable essor. Les banques, les compagnies d\'assurance mais aussi les multinationales ont de plus en plus recours aux paradis fiscaux et aux centres offshore. En principe, les transactions financières entre les différents acteurs économiques sont soumises aux lois du territoire où elles se déroulent. Cependant, la réalité est tout autre en pratique. Par exemple, une entreprise peut faire des profits sur un territoire sans pour autant payer les impôts de celui-ci. De façon générale, la finance offshore organise l\'opacité des circuits de circulation financiers. Un centre offshore est un espace fictif dans lequel une transaction réalisée dans un territoire précis peut échapper à toute forme de régulation ou de taxation liée à ce territoire du fait que la transaction est considérée comme se produisant ailleurs sur le plan juridique. La finance offshore connaît un véritable boom car elle sait attirer les capitaux en proposant un certain nom de privilèges ( secret de la transaction, protection contre toute enquête… ). Elle se déploie essentiellement dans une vingtaine de territoires. La finance offshore représente une perte fiscale importante. Elle est, en effet, un manque à gagner dans les recettes budgétaires de l\'Etat ( environ 350 millions de dollars par an aux Etats-Unis, soit plus de 10% des recettes fiscales totales ). Malgré leur volonté de les contrôler, les Etats sont conscients de leur impuissance. Ils ont intégré l\'existence de ceux-ci et compris qu\'ils ne pouvaient agir même si cette action serait nécessaire face aux besoins sociaux et économiques de chaque pays. 
Suite à la succession de nombreuses crises, la régulation du système financière est rendue indispensable. Deux conceptions s\'opposent pour tenter de trouver une réponse à ce problème : la {text:soft-page-break} théorie libérale, dont la principale idée est l\'auto-régulation du système financier, et la théorie keynésienne, qui vient ébranler cette idée et affirmer la nécessité d\'une intervention extérieure au système. Toutefois, ces modes de pensées se retrouvent dépassés par la pratique courante rendue complexe par la globalisation financière. Le monde ne cessant d \'évoluer, toute prévision semble difficile car les changement sont tels qu\'elle deviendra très vite inappropriée. Mark Twain affirmait d\'ailleurs : « La prévision est difficile surtout lorsqu\'elle concerne l\'avenir ». La régulation financière est d\'autant plus difficile à mettre en place que la globalisation financière a mis sur le devant de la scène une multitude d\'acteurs aux intérêts divergents. Même si ces acteurstémoignent d\'une volonté de régulation, un compromis semble difficile. L\'un des derniers freins à une possible régulation est le manque de contrôle sur les instituions financières, qu\'elles soient légales ou illégales. 
Dans le cadre d\'une finance très difficilement régulable et source de nombreuses crises, nous pouvons nous demander si la finance est encore source de développement, ou si celle-ci n\'est pas devenue contre-productive par rapport à cet objectif de développement. 
{text:soft-page-break} 
Bibliographie 
Dictionnaires, encyclopédies 
Dictionnaire d\'économie et de sciences sociales, Nathan, 2009 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3048 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on réguler la finance mondiale ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit