Sujet : Le financement des retraites par capitalisation

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ECJS : L’Etat quel rôle ? L'hédonisme cyrénaïque >>


Partager

Sujet : Le financement des retraites par capitalisation

Economie

Aperçu du corrigé : Sujet : Le financement des retraites par capitalisation



Publié le : 6/11/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Sujet : Le financement des retraites par capitalisation
Zoom

Un pays

voisin de la France : le Royaume-Uni possède un régime de retraite mixte où les retraites privées jouent un rôle important. Le système public est composé d’un régime complémentaire par répartition. L’affiliation à un régime complémentaire est obligatoire pour les salariés, mais ces derniers ont le choix entre le régime public et des régimes de retraite privés. Ce système est peu coûteux pour les finances publiques, mais il est source de pauvreté et d’inégalités, notamment entre les 40 % de salariés qui bénéficient de retraites d’entreprises à prestations définies et les autres. Les pensions publiques représentent un peu plus de 5 % du PIB. Le Royaume Uni est le seul pays d’Europe à prévoir une légère baisse de la part des pensions publiques dans le PIB au cours des cinquante prochaines années, malgré l’augmentation de la part des retraités dans la population. Le gouvernement favorise un recours croissant à l’épargne privée : son but est de faire passer la part des retraites publiques de 60 % du revenu des retraités aujourd’hui à 40 % dans un demi-siècle. Cependant, la limite se situe au niveau des aléas rencontrés sur les marchés financiers et qui rendent plus ou moins populaires les retraites par capitalisation. Ici l’idée n’est pas de prendre le Royaume-Uni comme modèle unique de régime des retraites mais plutôt de se rendre compte, que la question que l’on peut se poser, après avoir passé les tourments de la transition, est de définir la proportion de capitalisation et de répartition dans un régime de retraite et les conséquences que cela peut engendrer. Où certains pays s’en

sortent assez bien comme le Chili avec la réforme de José Pinera, qui a mis en place la transition entre le système de répartition et le système de retraite par capitalisation, et à autoriser les travailleurs à se retirer du système public de retraites. L’impact de cette réforme a été très important puisqu’en 2007, 7.7 millions de personnes avaient un fonds de pension privé, pour une population active de 7 millions et une population en âge de travailler de 12.6 millions.

 

A travers ces deux exemples on se rend, clairement, compte que la part de la capitalisation dans un système de retraite, est une question centrale. La France va donc devoir faire face un changement majeur dans son système de retraite où elle se devra donner des garanties à ses futurs retraités, ainsi que gérer de façon efficace la transition vers un système de retraite par capitalisation déjà amorcé par la réforme du ministre de l’emploi et de la solidarité, en 2003.

 

9

 

CONCLUSION

 

Pour conclure sur le système de retraite par capitalisation, on peut voir que ce modèle n’est pas une solution pour résoudre le problème du financement des retraites par répartition. Le problème démographique dans les pays développés, c\'est-à-dire le vieillissement de la population créant ainsi un déséquilibre entre retraités et cotisants, est commun aux deux systèmes : Capitalisation et Répartition. La France se dirige pas à pas vers un système mixte qui est déjà adopté dans plusieurs pays. Même si on ne peut pas encore parler de système mixte pour celle-ci, le principe s’installe. Cette solution parait la meilleure pour

pallier les inconvénients d’un système par l’autre et pour garantir une justice sociale.

 

10

 

ANNEXE

 

 Architecture Globale du système de retraite pour la France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni :

 

1er Pilier : Représente la retraite publique (de l’Etat) France Etats-Unis Royaume-Uni Régimes de base obligatoires par catégories Régime public obligatoire Régimes publics socioprofessionnelles, de sécurité sociale, en répartition, en répartition en répartition partiellement obligatoires 2nd Pilier : Représente les régimes de retraite complémentaire France Etats-Unis Royaume-Uni Régimes professionnels facultatifs, Régimes facultatifs Régimes professionnels généralement par par capitalisation facultatifs, par capitalisation capitalisation ème 3 Pilier : Représente les régimes de retraite privée France Etats-Unis Royaume-Uni Fonds de pension, par capitalisation Minimum Vieillesse Etats-Unis

 

Principalement assurance-vie France

 

Pas de données Royaume-Uni

 

Oui

 

Oui

 

Oui Source : Observatoire des Retraites

 

11

 

 Projection démographique pour la France

 

Source : Henri Sterdyniak, Gaël Dupont et Alexis Dantec

 

 Evolution de l’encours de PERCO

 

BIBLIOGRAPHIE

 

Les Livres :

 

 Le Choix d’un système de retraite, de P. Artus et F. Legros, Économica  Méthodologies Economiques et Ethique Scientifique, d’Elie Sadigh  Les Retraites, de Florence Legros et Jean-Louis Guérin, Économie & Société  Le financement des régimes de retraites, de Pierre Devolder, Economica

12

 

 Economie des retraites, de Jean-Marc Dupuis et Claire El Moudden, Economica




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Sujet : Le financement des retraites par capitalisation Corrigé de 3940 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Sujet : Le financement des retraites par capitalisation" a obtenu la note de : aucune note

Sujet : Le financement des retraites par capitalisation

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit