NoCopy.net

H ommes et femmes portent des bijoux depuis la nuit des temps.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Bijvoet Bernard, 1889-1979, né à Amsterdam, a ... bijection - encyclopédie. >>


Partager

H ommes et femmes portent des bijoux depuis la nuit des temps.

Encyclopédie

Aperçu du corrigé : H ommes et femmes portent des bijoux depuis la nuit des temps.



Publié le : 21/10/2013 -Format: Document en format HTML protégé

H ommes et femmes portent des bijoux depuis la nuit des temps.
Zoom

H ommes et femmes portent des bijoux depuis la nuit des temps. Les bijoux sont un
signe de reconnaissance tout en manifestant la distinction de leur possesseur ; d'une
extrême invention formelle, ils permettent l'expression de toutes les fantaisies. Le bijou, qui
ne revendique d'autre utilité que la parure, révèle une importante fonction symbolique ; il
chassait le mauvais oeil dans certaines civilisations, mais nos sociétés ne sont pas à l'abri de
ces superstitions. Nombre de ces objets sont de véritables chefs-d'oeuvre, sortis de
l'imagination d'un artisanat hautement qualifié.
Éléments de parure humaine portés sur le corps ou le vêtement, utilitaires, ornementaux ou
prophylactiques, les bijoux sont généralement constitués de métaux, de minéraux ou
d'éléments organiques. L'État réglemente aussi bien les dénominations que les compositions.
Les pierres précieuses sont, depuis 1968, le diamant, le rubis, le saphir et l'émeraude, mais
on a étendu aussi le terme à la perle fine. Le poinçon garantit le « titre « de l'alliage ; il est
apposé par les bijoutiers qui reçoivent pour cela délégation de l'administration fiscale. Le poids
s'exprime en carats d'un poids constant, qui servait autrefois d'unité de mesure. Un carat
équivaut à 0,20 gramme et est divisé en 100 « points « (un diamant de 25 points pèse donc
le quart d'un carat). Un diamant d'un carat est considéré par les professionnels comme un
« diamant d'exception «.
Complétez votre recherche en consultant :
Les corrélats
carat
gemme
pierre
poinçon
titre - 1.ORFÈVRERIE

L'art du bijou à travers les âges
Les premiers bijoux apparurent, comme l'art lui-même, au paléolithique supérieur : il
s'agissait de bracelets en ivoire de mammouth, de dents, de coquillages perforés. Au
néolithique, les perles de pierre abondèrent. Aux âges des métaux, les arts du feu
permirent des fabrications diversifiées en or, cuivre, bronze, argent, fer, verre, émail. Les
plus anciens bijoux d'or, découverts à Varna (Bulgarie), datent de 4500 avant J.-C. Au
IIIe millénaire, pour les royautés du Proche et du Moyen-Orient, de Crète ou d'Égypte
(trésors de Troie, d'Ur, tombeau de Toutankhamon...), ils symbolisaient le pouvoir et la
divinité. Dans l'ouest de l'Europe, au IIe millénaire, les bijoux massifs servaient d'offrandes.
Les torques (colliers métalliques rigides) furent l'apanage des Celtes. Au Ier millénaire avant
J.-C., la fibule (épingle de sûreté) fut une innovation. Des techniques venues d'Orient
(granulation et filigrane) donnèrent une impulsion aux productions de bijoux d'or en Étrurie
et en Ibérie.
Des civilisations comme celles de l'Égypte pharaonique, de l'Indus, de la Chine ancienne,
de l'Amérique précolombienne pratiquèrent très tôt la polychromie, associant or et
turquoise, lapis, jade, cornaline. Elle se généralisa en Europe aux époques hellénistique et
romaine. Le monde antique a surtout estimé les émeraudes, les améthystes, les grenats
et a tiré de la série des pierres dures des camées et des intailles. Si la Rome républicaine
limita l'usage des bijoux, avec les conquêtes, les matières premières et les artisans venus
d'Orient, le goût du luxe réapparut. Les pierres prirent une place importante ; les montures
d'or se firent discrètes, sauf pour les bijoux monétaires distribués en récompense. La

bijouterie byzantine hérita de Rome et de l'Orient. Les Barbares, du IV e au VIIIe siècle,
introduisirent en Occident la technique du cloisonné : sur une plaque d'or ou de bronze, des
cloisons verticales des mêmes métaux ménagent des alvéoles où s'enchâssent pierres
précieuses, verres de couleur ou cabochons ; les boucles de leurs ceinturons en fer étaient
damasquinées, c'est-à-dire incrustées de fils d'argent.
Avec la diffusion du christianisme, les bijoux régressèrent. On les connaît peu à l'époque
romane, sauf les couronnes ou les bagues royales de tradition byzantine et orientale, ainsi
que les camées et intailles antiques. À l'époque gothique, les bijoux réapparurent : fermaux
et anneaux avec inscriptions, ceintures somptueuses. À la Renaissance, ils furent intégrés à
l'art : Holbein, Ghirlandaio, Cellini, parmi d'autres, créèrent pendentifs et médaillons. Les
femmes ornaient leur coiffure de perles, de résilles et de pierres. Les colliers revinrent à la
mode. Les pendentifs figuratifs associèrent or, pierres de couleur, émaux, perles et ca...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "H ommes et femmes portent des bijoux depuis la nuit des temps." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

H ommes et femmes portent des bijoux depuis la nuit des temps.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit