LES ELEPHANTS

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Grand oral du bac : LE DIAGNOSTIC MÉDICAL Grand oral du bac : WALT DISNEY >>


Partager

LES ELEPHANTS

Faune et flore

Aperçu du corrigé : LES ELEPHANTS



Publié le : 2/2/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
LES ELEPHANTS
Zoom

particulier, est pourvu de grandes molaires pour broyer les herbes fibreuses et d’un appareil digestif complexe, qui décompose la végétation par un processus de fermentation microbienne. Malgré tout, la valeur nutritive qu’un daman extrait de son alimentation ne suffit pas à couvrir ses besoins. Il doit donc économiser son énergie en observant de longues périodes d’inactivité ; plus précisément, pour contrôler sa température, il doit se retirer dans des abris protégés et se blottir contre ses compagnons pendant la nuit.

 

Tous ces contacts rapprochés ont donné naissance à une organisation sociale bien définie: plusieurs femelles de la même famille se joignent à un seul mâle qui défend leur territoire, en repoussant tous les autres prétendants avec une violence redoutable. Le mâle s’accouple avec toutes les femelles de son groupe, qui mettront toutes bas à quelques jours d’intervalle. Les jeunes damans sont regroupés dans une «pouponnière » et les adultes participent à leur élevage et à leur défense.

 

L’oryctérope

 

Une vie communautaire aussi active est étrangère à l’oryctérope, animal nocturne et farouche. A partir du jour où il quitte sa mère, le mâle




En quête de nourriture

 

Les griffes fouisseuses de l’oryctérope constituent de parfaits outils d’excavation. L’animal ouvre de larges brèches dans les termitières ou les fourmilières à l’aide de coups de patte rapides et vigoureux, puis y introduit son long museau mobile et lèche les insectes qui détalent. Comme d’autres mangeurs de fourmis, l’oryctérope est doté d’une longue langue, étroite et collante, qu’il plonge dans les galeries du nid. Ses dents sont toutes petites, mais son estomac comporte une poche musculeuse qui broie la nourriture à la manière du gésier d’un oiseau. Cela permet à l’animal de se nourrir de façon rapide et continue.

 

Il peut s’attaquer au même nid plusieurs nuits consécutives, se reposant pendant la journée dans un terrier provisoire creusé aux alentours. La femelle possède un grand terrier permanent qu’elle utilise au moment de la reproduction : il s’agit souvent d’un système complexe qui comporte des galeries de plus de 12 mètres de long et plusieurs entrées. Le terrier de l’oryctérope peut atteindre 3 mètres de profondeur. Cas très rare dans la nature, on trouve à proximité, dans certaines régions sèches, une espèce de courge qu’il a coutume de consommer pour s’abreuver. Les mœurs discrètes de l’oryctérope compliquent son étude et l’on en sait très peu sur lui.





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : LES ELEPHANTS Corrigé de 2537 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "LES ELEPHANTS" a obtenu la note de : aucune note

LES ELEPHANTS

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit