NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Grand oral du bac : Le structuralisme APOLLONIUS DE TYR : sa vie et son oeuvre >>


Partager

Alcools d'Apollinaire (résumé & analyse)

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : Alcools d'Apollinaire (résumé & analyse)



Publié le : 14/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Alcools d'Apollinaire (résumé & analyse)
Zoom

Alcools

 

Paru à la fin d’avril 1913 au Mercure de France, maison ancienne et respectée, Alcools est le fruit d’une longue gestation et de transformations successives. A vingt-cinq ans, Apollinaire se proposait de publier une plaquette, le Vent du Rhin, suivi de la Chanson du mal aimé. Le thème rhénan et les poèmes qui en relèvent eussent ainsi assuré l’unité du recueil.

En 1909, le recueil projeté s’appelle toujours le Vent du Rhin, mais « Onirocritique », « le Brasier » et « les Fiançailles » témoignent de la recherche d’un « lyrisme neuf et humaniste à la fois » marqué par le néosymbolisme et l’hermétisme.

En 1912, alors qu\'Apollinaire rassemble ses poèmes sous le titre Eau-de-vie, son esthétique a encore évolué sous l’influence des avant-gardes littéraires et picturales; son séjour à la prison de la Santé et une nouvelle désillusion sentimentale requièrent de nouvelles confidences. Alcools mêlera donc les strates successives de quatorze ans de création poétique, de 1898 à 1913, écartant les œuvres qu’il estimait imparfaites ou perfectibles.

Le Vent du Rhin est désarticulé : neuf poèmes resteront groupés, sous le sous-titre « Rhénanes », vers le milieu du recueil; cinq ou six autres éparpillent la tonalité germanique au début du recueil : romantisme discret, mélancolie élégiaque, simplicité maîtrisée, pittoresque folklorique et demi-teinte verlainienne. Toutes ces qualités, qui ont fait le succès d\'Apollinaire en rattachant sa poésie à la longue tradition lyrique de la chanson médiévale et du lied, culminent dans « la Chanson du mal aimé » et se répercutent dans « A la Santé » (1911) et « le Pont Mirabeau ». Elles masquent la victoire d’un certain classicisme sur une première veine tarabiscotée dont témoignent « l\'Ermite » (vers 1898), reprise, par-delà le Thaïs d’Anatole France, du thème flaubertien de la tentation de saint Antoine, « le Larron », mise en scène insolite de débats théologiques, et « Merlin et la vieille femme », où le malaise œdipien, l’ambition et le fatalisme se parent des oripeaux de la légende.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1740 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Alcools d'Apollinaire (résumé & analyse)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit