NoCopy.net

BADIUS ou BADE Conrad : sa vie et son oeuvre

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< NOTRE-DAME DE PARIS de Victor Hugo (résumé) >>


Partager

BADIUS ou BADE Conrad : sa vie et son oeuvre

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : BADIUS ou BADE Conrad : sa vie et son oeuvre



Publié le : 15/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

BADIUS ou BADE Conrad : sa vie et son oeuvre
Zoom

BADIUS ou BADE Conrad (1510-1562). Imprimeur et écrivain, il est le fils de Josse (en latin, Jodocus) Bade, l’imprimeur le plus fécond de son temps, qui avait édité notamment Érasme, Budé, Ange Politien, mais aussi des textes du Moyen Age tardif tels que la Nef des fous de l’Allemand Sebastien Brant. Conrad Badius poursuit d’abord à Paris l’œuvre d\'édition de son père, mais, acquis aux idées de la Réforme, il doit chercher refuge à Genève en 1550. C’est là qu’il se lie avec Jean Crespin, le futur auteur de l’Histoire des martyrs, et surtout avec Robert Estienne. Il devient dès lors l’éditeur attitré des réformateurs de Genève, publiant les ouvrages de Théodore de Bèze et de Calvin {Commentaires sur l’Écriture, Sermons). Propagandiste et militant, il imprime, en marge de ces textes théologiques, une masse importante de libelles, souvent anonymes, auxquels il prête parfois la main. Il traduit ainsi l\'Alcoranus Franciscanorum, pamphlet luthérien tournant en dérision la légende de saint François d’Assise (L\'Alcoran des Cordeliers, 1556) et, d’après l’évêque anglais John Baie, la Vie des évêques et papes de Rome (1561), qui prend le contre-pied de l’hagiographie officielle.

 

Auteur lui-même, c’est dans la polémique que Conrad Badius va s’illustrer, avec les Satyres chrétiennes de la cuisine papale (1560) et surtout avec la Comédie du pape malade et tirant à sa fin (1561). Nommé pasteur à Orléans en 1562, il quitte Genève au moment où éclate en France la première guerre de religion. Il meurt de la peste la même année, dans la ville de son ministère.

 

Les marmites du pape

 

Les deux œuvres les moins oubliées de Badius appartiennent au genre satirique et doivent l’essentiel de leur inspiration à cette tradition carnavalesque dont a parlé M. Bakhtine à propos de Rabelais. Les Satyres présentent, sur le mode de la farce, un rabaissement bouffon de la théologie au niveau de la cuisine. Métamorphose en tout point conforme à la tradition du rire médiéval que celle de cette Église catholique dont les piliers deviennent « chenets de cuisine », les cloches des « chaudrons » renversés, l’autel une table chargée de victuailles et les missels des tailloirs! La nouveauté réside dans l’usage purement négatif et réducteur qui est fait de tels procédés. Si Badius recourt à la vieille panoplie des images culinaires, c’est dans le dessein de renverser tôt ou tard les « marmites grasses » du pape, autrement dit, de mettre fin, par la dérision et par l\'appel à la révolte, au pouvoir temporel de celui-ci.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : BADIUS ou BADE Conrad : sa vie et son oeuvre Corrigé de 850 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "BADIUS ou BADE Conrad : sa vie et son oeuvre" a obtenu la note de : aucune note

BADIUS ou BADE Conrad : sa vie et son oeuvre

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit