NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Antoine Jay, la Conversion d'un romantique, m ... QUESNEL Pasquier : sa vie et son oeuvre >>


Partager

Chateaubriand, Génie du christianisme

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : Chateaubriand, Génie du christianisme



Publié le : 29/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Chateaubriand, Génie du christianisme
Zoom

Chateaubriand, Génie du christianisme (1802)

 

Ouvrage circonstanciel d’apologétique sentimentale, le Génie du christianisme intéresse l’histoire de la théorie littéraire par sa deuxième partie, la « poétique du christianisme », qui attribue à la religion chrétienne un progrès décisif dans la profondeur psychologique, la richesse de l’imagination, l\'art de la description. Des parallèles vibiants entre l’antique et le moderne, des évocations colorées fournissent aux futurs romantiques un magasin de thèmes, réhabilitent le Moyen Âge et ses monuments. Mais, pour une génération, le romantisme se trouve annexé au catholicisme, et s’installe un clivage : romantique, catholique; classique; monarchiste; « philosophe », libéral ou républicain. Les récits Atala (1801), René (publié avec le Génie, en 1802) servent d’illustration à l’esthétique nouvelle, en peignant une nature luxuriante et vierge, et en évoquant le « vague des passions », hiatus entre l’ infini du désir et les bornes du réel. L’idéologue Pierre Louis Ginguené (1748-1816), auteur d’une belle Histoire littéraire de l\'Italie (1811-1819), critique vivement ce mélange de littérature et de religion dans lequel se complaît ce tout premier romantisme : « Est-ce un livre dogmatique, ou une poétique, ou un traité de philosophie morale? Si c’est le premier, la partie poétique est de trop ».




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1466 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Chateaubriand, Génie du christianisme" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit