NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Aube de Rimbaud Illuminations CONFLIT DES FACULTÉS (LE), Emmanuel Kant (rés ... >>


Partager

COMMENTAIRE SUR LES SENTENCES,Guillaume d’Ockham (résumé)

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : COMMENTAIRE SUR LES SENTENCES,Guillaume d’Ockham (résumé)



Publié le : 18/9/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
COMMENTAIRE SUR LES SENTENCES,Guillaume d’Ockham (résumé)
Zoom

des causes, et le nombre limité des causes conservatrices d’un effet donné. S’il faut admettre un «premier efficient», on ne peut pas dire grand-chose de lui. On ne peut même pas démontrer qu’il est Un: il faut s’en remettre à la foi pour adhérer au «Credo in unum Deum». Quant à la Trinité, elle semble contradictoire: l’unité de l’être divin ne consiste pour nous qu’en une perfection indistincte — pour la réalité et pour la pensée —, une indivision. Bref, il y a bien de l’Absolu révélé, mais l’homme ne peut l’expliciter.

 

On a trouvé un parfum d’existentialisme à l’univers d’Ockham, composé d’existences individuelles contingentes, et où la volonté de Dieu — à laquelle il faut bien attribuer toutes les formes d’«ordre» que l’ on constate — est elle-même libre et contingente, contrainte par aucune nécessité intelligible, sinon celle du principe de non-contradiction. Un parfum d’hérésie également — qui entraîna la condamnation de l’auteur par les universités d’Oxford puis de Paris — flottait sur cette toute-puissance divine livrée à l’arbitraire. Comment répondre de manière argumentée à l’incroyant ou à l’hérétique pour justifier les dogmes, si les vérités surnaturelles ne relèvent plus que de la foi, et non d’une certitude rationnelle?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 551 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "COMMENTAIRE SUR LES SENTENCES,Guillaume d’Ockham (résumé)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit