NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Cathédrale (la) de Joris-Karl Huysmans (analy ... Cinq-Mars. Roman d'Alfred de Vigny (analyse ... >>


Partager

Comte de Monte-Cristo (le) d'Alexandre Dumas (analyse détaillée)

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : Comte de Monte-Cristo (le) d'Alexandre Dumas (analyse détaillée)



Publié le : 22/10/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Comte de Monte-Cristo (le) d'Alexandre Dumas (analyse détaillée)
Zoom

Comte de Monte-Cristo (le).

Roman d\'Alexandre Dumas (1802-1870), publié à Paris en feuilleton dans le Journal des débats du 28 août au 18 octobre 1844, et en volume chez Pétion et Baudry de 1844 à 1846.

Lorsqu\'il publie ce roman qui connut un succès immédiat et ininterrompu jusqu\'à nos jours, Dumas estdéjà un auteur célèbre. Célèbre d\'abord comme dramaturge romantique, aux côtés de Hugo (Antony, 1831 ; la Tour de Nesle, 1832; Kean ou Désordre et Génie, 1836), il a également derrière lui une réputation bien établie de feuilletoniste, avec entre autres le Capitaine Paul (publié dans le Siècle en 1838), le Chevalier d\'Harmenthal (le Siècle, 18411842), ainsi que de nombreuses chroniques historiques et impressions de voyage. Mais c\'est avec le Comte de Monte-Cristo qu\'il devient le romancier le plus populaire de son temps, et le maître incontesté, avec Eugène Sue, du roman-feuilleton.

 

L\'ouvrage a une histoire compliquée : lors d\'un voyage en Méditerranée, Dumas découvre, au large de l\'île d\'Elbe, le rocher de Monte-Cristo. Le nom lui plaît et il le garde en réserve pour un prochain roman. L\'occasion s\'offre presque tout de suite puisque, en 1843, ses éditeurs lui demandent des Impressions de voyage dans Paris, qui deviennent bientôt un roman noir et mélodramatique.

 

Le point de départ du livre est un fait divers authentique : il vient des Mémoires historiques tirés des archives de la police de Paris (1837-1838), parus sous la signature de J. Peuchet, archiviste de la préfecture, mais rédigés, en fait, par deux autres auteurs. Dumas découvre l\'histoire de F. Picaud, modèle d\'Edmond Dantès : dénoncé à tort comme agent anglais, Picaud est mis au secret pendant sept ans; il sort ensuite de prison (en 1814), prend possession du trésor que lui a légué une sorte d\'abbé Faria et se venge en commettant trois meurtres. Finalement, il est lui-même assassiné par celui qui lui avait livré le nom de ses dénonciateurs, et qui se confessa sur son lit de mort.

 

Sur la rédaction de l\'ouvrage, Dumas précise (« l\'État civil de Monte-Cristo », Causeries, volume I) que Maquet l\'a

aidé à mettre au point le plan général. Selon certains bibliographes, l\'affaire est moins limpide : d\'après Quérard, la première partie aurait été composée par Fiorentino, la seconde par Maquet. Il est acquis, de toute manière, que Maquet, là encore, est le collaborateur de Dumas : même si, sur le plan financier, cette satisfaction reste platonique, un jugement de 1858 lui reconnaît la qualité de coauteur pour le Comte de Monte-Cristo.

 

Le 24 février 1815, à l’aube des Cent-Jours, arrive à Marseille le navire de l’armateur Morrel, le Pharaon, commandé par le jeune Edmond Dantès, qui a remplacé son capitaine mort au court du voyage. Protégé par l\'armateur, Dantès est au seuil du bonheur : il va être nommé capitaine, ce qui lui permettra d’assurer le bien-être de son vieux père, et d’épouser bientôt sa bien-aimée, la jolie Catalane Mercédès. Mais son bonheur fait des jaloux : le pêcheur Femand, son rival dédaigné, Danglars, le comptable du bateau, qui désire son poste, et un ami envieux, Cadenousse, le dénoncent anonymement, sur des preuves spécieuses, comme agent bonapartiste, et Dantès est arrêté au milieu de son repas de noces. Conduit devant le magistrat royaliste Villefort, il clame son innocence. Mais Dantès est porteur, sans le savoir, d’une lettre compromettante pour le père, bonapartiste, de Villefort. S’en apercevant, celui-ci envoie Dantès pourrir, sans jugement comme prisonnier d’État, dans les cachots du château d’If.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2430 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Comte de Monte-Cristo (le) d'Alexandre Dumas (analyse détaillée)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit