NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< COLETTE, Sidonie-Gabrielle Colette : sa vie e ... Le Premier Livre des Antiquitez de Rome... pl ... >>


Partager

CONTINUATIONS (du Perceval de Chrétien de Troyes)

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : CONTINUATIONS (du Perceval de Chrétien de Troyes)



Publié le : 22/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
CONTINUATIONS (du Perceval de Chrétien de Troyes)
Zoom

CONTINUATIONS (du Perceval de Chrétien de Troyes). Le texte du Conte du Graal s’interrompt au milieu des aventures de Gauvain au château de la Roche Sanguin (v. 9234). Bien des questions restent sans réponse (lance, cortège du Graal, sort de Perceval...). Aussi, dès la fin du xiie siècle, s’efforce-t-on de donner des suites. La première, Continuation Gauvain (souvent désignée comme pseudo-Wauchier), termine l\'histoire de ce personnage. Une Continuation Perceval (Wauchier) achève les aventures du héros, mais s’interrompt à un point crucial. Manes-

 

sier les conduit à bonne fin. Entre la deuxième suite et celle de Manessier, une interpolation de 17 000 vers, due à Gerbert de Montreuil, offre une version parallèle mais incomplète de cette fin. Les continuateurs travaillent à la cour des comtes de Flandre et semblent influencés par une tradition cléricale : tradition locale de Bruges, où Thierry, père de Philippe d’Alsace, avait apporté la fiole du Saint-Sang; tradition de l’abbaye de Glastonbury sur la transmission du Graal par Joseph et la lance de Longin. Leur œuvre va d’avant 1200 à 1225 — et même plus tard pour Gerbert.



La première Continuation : Gauvain, l\'exclu du Graal

 

Trois versions de ce texte retracent les innombrables péripéties de la quête de la lance qui saigne. Gauvain récupère une corne d’ivoire magique, est magnifiquement reçu par un hôte blessé dans son château, où il assiste à un cortège semblable à celui qu’avait vu Perce-val : mais cette fois apparaît une bière avec le corps d’un chevalier et des fragments d’épée que le héros échoue à ressouder. Il se réveille dans un marais. Après bien des aventures (chevalier blessé par un javelot lancé d’une main invisible; chapelle dans la tempête dont une main brise le vitrail), il revient au château du Graal, assiste à un repas où le vase distribue nourriture et boisson : la lance est là, la goutte de sang est devenue hémorragie, canalisée par un système hydraulique. Mais l’échec de Gauvain se répète; pendant les révélations sur la lance de Longin et sur l’épée qui a frappé le coup douloureux responsable des enchantements du royaume de Logres, Gauvain s’endort. Il se retrouve sur une falaise... Autour de cette trame prolifèrent les épisodes secondaires (Guir-omelant, Brun de Branlant, Carados, Guerrehès). Le Graal est ici, nettement, un vase d’abondance; la lance est reliée à la Passion. 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1280 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "CONTINUATIONS (du Perceval de Chrétien de Troyes)" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit