NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< En quoi le théâtre expose-t-il des scènes tou ... DIALECTIQUE DU MOI ET DE L’INCONSCIENT, ... >>


Partager

DÉSIR D’ÉTERNITÉ (LE), 1943. Ferdinand Alquié - étude de l'oeuvre

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : DÉSIR D’ÉTERNITÉ (LE), 1943. Ferdinand Alquié - étude de l'oeuvre



Publié le : 21/9/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
DÉSIR D’ÉTERNITÉ (LE), 1943.  Ferdinand Alquié - étude de l'oeuvre
Zoom

Cet essai n’est «ni une métaphysique de l’éternité ni une psychologie des passions concrètes: c’est seulement, comme l’indique Alquié, l’analyse des démarches, affectives ou intellectuelles, par lesquelles la conscience refuse le changement et s’élève à la pensée de ce qui ne passe pas». Certes, Alquié y parle de l’éternité mais il met sous ce mot des réalités fort différentes (lois scientifiques, sujet transcendantal, Dieu). Il y parle aussi des passions et nous montre que le refus du temps est ce qui les caractérise, mais il ne s’attache pas à étudier toutes les passions particulières. Le but d’Alquié est, en fait, de définir le désir d’éternité, de découvrir ses sources, de déterminer sa vraie valeur.

 

Se dessine, chemin faisant, une philosophie de la séparation. D’un côté, l’éternité de l’Esprit; de l’autre, le temps. L’un et l’autre sont irréductibles. Toute synthèse rationnelle est impossible. D’où le déchirement de l’homme qui oscille entre l’illusoire éternité du concret et la vérité de l’éternité spirituelle. D’où la double origine du désir d’éternité. Le refus du temps peut prendre sa source dans l’attachement du moi à la vie

 

concrète et aux objets qui sont proposés aux

 

hommes: la recherche de l’éternité est ici passion pure, nostalgie du passé, confusion des valeurs. Le moi peut aussi, découvrant en lui l’éternité de l’Esprit, vouloir se confondre avec elle : le désir de se reposer dans l’Être et dans la substance coïncide alors avec le refus de l’effort de chaque jour, avec la méconnaissance de notre condition et du temps dans lequel notre moi doit accomplir son œuvre.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "DÉSIR D’ÉTERNITÉ (LE), 1943. Ferdinand Alquié - étude de l'oeuvre" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit