Ir&egrave;ne, Les caract&egrave;res<br /> La Bruy&egrave;re a beaucoup observ&eacute; la soci&eacute;t&eacute; du 17&egrave;me si&egrave;cle.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE
DU SYSTÈ ...
PARFUM EXOTIQUE BAUDELAIRE >>


Partager

Irène, Les caractères
La Bruyère a beaucoup observé la société du 17ème siècle.

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : Irène, Les caractères
La Bruyère a beaucoup observé la société du 17ème siècle.



document rémunéré

Document transmis par : Toyzette-306716


Publié le : 18/6/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Irène, Les caractères<br />
La Bruyère a beaucoup observé la société du 17ème siècle.
Zoom

Irène, Les caractères
La Bruyère a beaucoup observé la société du 17ème siècle. Il a été témoin de cette
«  comédie humaine  ». Ses observations l’ont aidé à l’écriture de l’ouvrage Les
Caractères publié en 1688, il y dépeint les moeurs de ce temps et présente un tableau
complet, souvent satirique, de la société, de la cour, des idées sociales et politiques de
la fin du XVIIème siècle.
Les Caractères sont la revanche du talent et de l’intelligence sur la naissance et la
fortune. Au fur et à mesure que les éditions apparaissent, on publie les clefs révélant le
nom des modèles des caractères. Louis XIV devient ainsi la risée du public.
Ce texte est extrait du chapitre XI «  De l’Homme  » un chapitre plus général qui nous
met face à la nature humaine. Le texte dépeint Irène, une femme qui se croit malade
(hypocondriaque) mais qui souffre en fait des maux inévitables de la vieillesse.
[Amorce] Au xviie?siècle, les moralistes adoptent diverses stratégies pour donner une
image des travers humains et «?instruire?» les hommes?: certains optent pour
l’argumentation directe (La Rochefoucauld, Maximes); d’autres prennent des voies
détournées pour «?instruire?» mais aussi «?plaire?» (comédies de Molière qui «?corrigent
les mœurs par le rire?», ou Fables de La Fontaine). Dans la seconde moitié du siècle, le
portrait devient un genre littéraire à la mode. [Présentation du texte] Le moraliste La
Bruyère, dans Les Caractères et mœurs de ce siècle, dresse une galerie de portraits
qui lui permet de donner une image variée de l’«?ample comédie?» humaine, de critiquer
les comportements humains et d’amener son lecteur à un jugement personnel. Dans
«?De l’homme?», il raconte une...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Ir&egrave;ne, Les caract&egrave;res<br />
La Bruy&egrave;re a beaucoup observ&eacute; la soci&eacute;t&eacute; du 17&egrave;me si&egrave;cle. Corrigé de 1290 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Irène, Les caractères
La Bruyère a beaucoup observé la société du 17ème siècle."
a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Ir&egrave;ne, Les caract&egrave;res<br /> La Bruy&egrave;re a beaucoup observ&eacute; la soci&eacute;t&eacute; du 17&egrave;me si&egrave;cle.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit