NoCopy.net

Maupassant : Boule de Suif

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Eugène Le Roy : Jacquou le Croquant Maupassant : Pierre et Jean >>


Partager

Maupassant : Boule de Suif

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : Maupassant : Boule de Suif



Publié le : 9/9/2014 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Maupassant : Boule de Suif
Zoom

Le thème de la nourriture est surtout lié à l'héroïne épo­nyme. On le voit par le nom (le suif sert à la fabrication des chandelles, mais c'est également une graisse à usage culinaire), par les métaphores qualifiantes de sa description (ses doigts sont des « chapelets de courtes saucisses «> elle est « grasse à lard «, sa figure est une « pomme rouge «, bref elle est « appé­tissante «), par le soin avec lequel elle a composé son panier repas le premier jour, enfin par les qualificatifs régulièrement employés au cours du récit (la « grosse fille «, etc.).

Les repas constituent des éléments structurels de la plus haute importance, repoussant dans l'ombre les promenades, les jeux, toutes les activités des voyageurs désoeuvrés. On fera donc dresser aux élèves la liste des repas :

·  le pique-nique du premier jour, partagé par Boule de Suif avec les voyageurs ;

·  le dîner du premier jour, avec la conversation roulant sur la guerre ;

·  le dîner du deuxième jour, durant lequel la solidarité se manifeste autour de Boule de Suif;

·  le dîner du troisième jour, morne et soucieux, signe d'un revirement prochain ;

·  le déjeuner du quatrième jour, avec les allusions tentant de convaincre Boule de Suif de céder aux avances de l'officier prussien ;

·  le dîner du quatrième jour, avec le soutien efficace des bonnes soeurs ;

· le dîner du cinquième jour, sans Boule de Suif, partie


rejoindre l'officier prussien, tandis que Loiseau se permet des plaisanteries grivoises ;

·    le pique-nique du sixième jour, qui clôt le texte comme il s'est ouvert, en montrant le renversement total des bourgeois et la solitude de Boule de Suif.

Enfin, le texte suggère la métaphore de la consommation. L'acte sexuel entre le Prussien et Boule de Suif n'est pas décrit, mais présenté en fait comme une scène de repas. Le comte parle de « goûter« à une jolie fille, « appétissante « comme on l'a vu, et qui a finalement la même fonction, aux yeux des bourgeois, que son panier repas : condamnée à donner, que ce soit sa nourriture amoureusement choisie, ou son corps, culi-nairement entretenu, Boule de Suif est un produit de consom­mation qu'on « jettera « une fois qu'elle aura servi (voir, dans le même registre de l'objet à consommer et à jeter la nouvelle Le Lit 29, dans le même recueil).

ÉTUDE DE LA SOCIÉTÉ

 

L'introduction de Marie-Claire Bancquart oppose le réa­lisme de Flaubert et le naturalisme de Zola. Disciple de l'auteur de Madame Bovary, Maupassant profite du succès de l'auteur de L'Assommoir. Sa participation au recueil des Soirées de Médan relève donc de la stratégie éditoriale plus que de choix esthétiques. Pour l'étude du réalisme dans le recueil, nous renvoyons donc à la Préface (pp. 23 à 28, pour la théorie, puis pp. 28 à 34 pour l'analyse des textes).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Maupassant : Boule de Suif Corrigé de 3727 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Maupassant : Boule de Suif" a obtenu la note de : aucune note

Maupassant : Boule de Suif

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit