NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet (anal ... Chevalier au lion (le) ou Yvain. Roman de Chr ... >>


Partager

MÉMOIRES de Commynes (analyse détaillée)

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : MÉMOIRES de Commynes (analyse détaillée)



Publié le : 21/10/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
MÉMOIRES de Commynes (analyse détaillée)
Zoom

MÉMOIRES. Récit en prose de Philippe de Commynes (1447-1511), publié en 1524. Transmis par cinq manuscrits et plus de vingt éditions anciennes, il relate le règne de Louis XI à partir de 1364 (livres I à VI), puis celui de Charles VIII - essentiellement son expédition en Italie (livres VII et VIII).

 

Cet ouvrage propose au lecteur une vision décapante de la société aristocratique de la seconde moitié du xve siècle. Commynes rompt avec la chronique curiale (Froissart, Monstre-let, Mathieu d\'Escouchy, Chastelain), et ne voit dans le monde qui l\'entoure ni beau spectacle ni héros exemplaire.

 

Dès le Prologue, l\'auteur marque l\'originalité de sa démarche Alors que la plupart des chroniqueurs présentent leur œuvre comme un monument érigé à la mémoire de faits et de personnages remarquables, Commynes prétend n\'écrire que pour fournir à Angelo Cato, archevêque de Vienne, un matériau brut - ce qu\'il a « sceu et congneu des faictz du roy Loys unziesme », espérant que celui qui fut médecin et astrologue de Louis XI le lui demande « pour le mectre en quelque œuvre que [il a] intention de faire en langue latine, dont [il est] bien usité ».

 

Destructeur des mythes de son temps, Commynes ne s’intéresse ni aux spectacles ni au cérémonial dans lesquels se complaît la société aristocratique, et le culte de l\'héroïsme n\'est pour lui qu\'une dangereuse illusion, qui mena Charles le Téméraire à sa perte. Les princes ne sont plus




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1295 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "MÉMOIRES de Commynes (analyse détaillée)" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit