NoCopy.net

OTHELLO (analyse du personnage)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< DISCOURS SUR L’ORIGINE ET LES FONDEMENT ... L'etranger de Camus: la demande en mariage >>


Partager

OTHELLO (analyse du personnage)

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : OTHELLO (analyse du personnage)



Publié le : 6/10/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
OTHELLO (analyse du personnage)
Zoom

L\'origine de l’intrigue se trouve, semble-t-il, dans des chroniques italiennes, les Ecatommiti. Il semble que ces chroniques, rédigées en 1565 par Giraldi Cinthio, aient conté non pas une histoire imaginaire mais le récit romancé d\'un drame vécu au XVIe siècle par le noble vénitien Cristoforo Moro, qui fut gouverneur de Chypre et y perdit sa femme. Du nom de ce personnage, la chronique aurait tiré le « More >> de Venise .

 

Il est courant de dire que Othello est une pièce sur la jalousie. Mais il importe, pour comprendre à quel point cela est juste, de prêter attention à la structure de l\'intrigue. Si Othello finit par tuer Desdémone par jalousie, dans un crime passionnel, il ne faut pas oublier que le premier, le vrai jaloux de la pièce n\'est pas Othello mais bien Iago. C\'est par jalousie que lago décide de perdre, dans une même machination, le général qu\'il croit amant de sa femme et Cassio, l\'officier qui a obtenu Je poste qu\'il convoitait.

 

Ainsi, Othello montre la jalousie se répandant comme une véritable contagion. De ce point de vue, il est intéressant de se référer aux analyses du philosophe français René Girard (né en 1923) sur ce qu\'il appelle le «désir mimétique».

 

L\'une des thèses de Girard est que, dans un groupe social, tout désir est dicté par la volonté d\'imiter celui que l\'on prend comme modèle, la libération excessive de ces désirs conduisant à une «crise». Dans Othello, le désir est partout, que ce soit sous une forme simple (Desdémone est amoureuse d\'Othello, Roderigo est amoureux de la femme de son chef...) ou sous la forme de l\'envie (Iago et Cassio convoitaient le même poste, ce qui rendra Iago jaloux de Cassio...). Dans cette perspective girardienne, l\'accumulation des désirs tout au long de la pièce mènera à une « crise » finale, faite de meurtres en série, s\'achevant par le suicide d\'Othello et l\'exécution de Iago.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : OTHELLO (analyse du personnage) Corrigé de 2431 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "OTHELLO (analyse du personnage)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

OTHELLO (analyse du personnage)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit