Soeren KIERKEGAARD 1813-1855 Le Concept d'angoisse

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< QU'EST-CE QUE LES LUMIÈRES ? de Kant (fiche d ... Esthétique, Hegel (résumé & analyse) >>


Partager

Soeren KIERKEGAARD 1813-1855 Le Concept d'angoisse

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : Soeren KIERKEGAARD 1813-1855 Le Concept d'angoisse



Publié le : 24/9/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Soeren KIERKEGAARD 1813-1855 Le Concept d'angoisse
Zoom

Commentaire

La question centrale que travaille Kierkegaard, à travers Le Concept d\'angoisse, mais plus généralement à travers toute son oeuvre, c\'est la subjectivité. Au-delà du contexte religieux, contexte dans lequel s\'est inscrite sa propre existence, la question du subjectif, c\'est-à-dire celle de la place de l\'individu en tant que sujet singulier, reste un point de départ pour de nombreuses philosophies ultérieures. Comment la subjectivité peut-elle se dissoudre dans l\'histoire ? Comment peut-elle être niée par les institutions ? Ces questions restent d\'actualité.
Ce n\'est pas étonnant qu\'à côté d\'un philosophe chrétien comme Gabriel Marcel, qui devait trouver tout naturellement les fondements de son existentialisme dans Kierkegaard, des philosophes se démarquant complètement de la religion comme Sartre, Heidegger, Jaspers, Lukacs aient ressenti le besoin de travailler la pensée de Kierkegaard.
Il y a, chez Kierkegaard, une irréductibilité de la singularité. Sans nier l\'humanité, la généalogie à partir d\'Adam, Kierkegaard montre bien que l\'homme rejoue toujours sa liberté dans le saut qui le fait passer de l\'innocence au péché. Sa réhabilitation du subjectif a été telle qu\'elle a fait naître tout un mouvement philosophique où la subjectivité a pu apparaître comme impudique à tel point qu\'elle a suscité par réaction une séduction des systèmes réintroduisant l\'universel (néo-hégélianisme, marxisme...).
Kierkegaard invente aussi une forme nouvelle de la philosophie que l\'on pourrait qualifier de violente. Kierkegaard philosophe avec un marteau. Il provoque un scandale permanent, il s\'oppose à tout. Son ton annonce Nietzsche ou le Marx de L\'Idéologie allemande. Cette dureté surgit en lui lorsqu\'il refuse l\'éthique. Sa polémique avec la philosophie spéculative semble supposer une « subjectivité comme tendue sur elle-même, l\'existence comme un souci qu\'un être prend de sa propre existence et comme un tourment pour soi » (E. Levinas, Kierkegaard vivant, p. 233). L\'éthique, pour Kierkegaard, signifie le général. La singularité de l\'individu se perdrait pour lui sous la règle valable pour tous. La généralité ne peut ni contenir, ni exprimer le secret du moi. Peut-être l\'éthique n\'est-elle pas cela ? Peut-être Kierkegaard ne voit-il pas la question du rapport à l\'autre, la responsabilité unique qui se pose à l\'individu lorsqu\'il peut apporter à l\'autre quelque chose que personne d\'autre ne peut lui apporter ? Mais peut-être est-ce le terrain de ce que Kierkegaard nomme la « seconde éthique » ?

Le christianisme à réinventer

En fait, Kierkegaard s\'affronte à l\'institution religieuse qui a oublié sa prophétie. Le christianisme, au moment où il entre dans la vie, était devenu une « manière de se tenir dans la vie à l\'usage de tout le monde » (Beauffret, p. 257). Pour Kierkegaard, le christianisme redevient « l\'enjeu d\'une réinvention passionnée, passionnelle » (idem). A la manière de Pascal, par rapport à Descartes, Kierkegaard réinvente le christianisme contre le destin que lui a fait Hegel. De ce point de vue-là, également, Kierkegaard a influencé l\'évolution du rapport au religieux.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Soeren KIERKEGAARD 1813-1855 Le Concept d'angoisse Corrigé de 3984 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Soeren KIERKEGAARD 1813-1855 Le Concept d'angoisse" a obtenu la note de : aucune note

Soeren KIERKEGAARD 1813-1855 Le Concept d'angoisse

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit