Devoir de Philosophie

CLAIRET, CLAIRETTE2, adjectif et substantif.

Extrait du document

CLAIRET, CLAIRETTE2, adjectif et substantif.  

Qui est clair. 

A.—  Courant. 

1. ALIMENTATION.  Vin clairet. Un vin amer, un vin clairet que l'on buvait en famille et dont on était très fier (GEORGES DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Suzanne et les jeunes hommes, 1941, page 131 ). 

—  Emploi comme substantif (par ellipse du substantif).  Vin rouge léger et peu coloré. Un verre de clairet. En buvant quelque bon clairet (RAOUL PONCHON, La Muse au cabaret, La Fête du soleil, 1920, page 263 ). 

—  Expression. Être entre le blanc et le clairet. Être légèrement ivre. 

2. JOAILLERIE.  Pierre de couleur très pâle. Un clairet. 

B.—  Plus rare. Une voix clairette. Aiguë et perçante. Des yeux clairets. L'atelier coquet, propret (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal,  1896, page 974 ). Il faisait de joyeuses parties... de pêche dans le cours clairet de la Vinette (FERDINAND FABRE, Lucifer,  1884, page 65 ). 

—  Emploi comme substantif, familier.  Terme d'affection : Mon clairet : 

Ø Mon clairet, quel air ils font,

Ces gens pleins d'impertinence,

Dont les délices ne sont

Qu'eau claire et vaine science!

VINCENT MUSELLI, Les Strophes de Contre-Fortune,  1931, page 81. 

Remarque : 1. On rencontre clairet, adjectif au sens figuré de \" assez clair, explicite \". Chers à mon coeur, j'irai dans les ministères pour vous (...) mais soyez clairets (...) il me faut les points, les virgules (Georges d'Esparbès, Les Derniers lys, 1898, page 266). 2. On rencontre dans la documentation le substantif masculin claret. Vin rouge. Il [Pascalon] tarasconnait fort agréablement lui aussi et, tout en tenant tête aux Anglais pour boire le claret, il les égayait (Alphonse Daudet, Port-Tarascon, 1890, page 257). [Chez les Anglais] Vin rouge, surtout vin de Bordeaux. Le claret à soixante centimes préconisé par Mme Claudine (Colette, Claudine s'en va, 1903, page 68). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 19. 

Liens utiles