1994: Nelson Mandela : une vie au service des Noirs d'Afrique du Sud

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'OTAN en ex-Yougoslavie 1994: Les Européens bâtissent une unité nouve ... >>


Partager

1994: Nelson Mandela : une vie au service des Noirs d'Afrique du Sud

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : 1994: Nelson Mandela : une vie au service des Noirs d'Afrique du Sud



Publié le : 22/3/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
1994: Nelson Mandela : une vie au service des Noirs d'Afrique du Sud
Zoom

Son nom est associé au combat des Noirs contre la domination des Blancs, contre la ségrégation et l\'oppression : Nelson Mandela, « le plus célèbre détenu de la planète », devient en 1994 le premier président noir d\'Afrique du Sud.

les étapes qui précèdent la fin de l\'apartheid

Nelson Mandela lors des élections présidentielles en Afrique du Sud, le 27 avril 1994.

Après vingt-six années de détention, Mandela devient chef de l\'État en 1994, porté par un élan de sympathie internationale qui conforte l\'homme politique resté fidèle à son combat pour les droits de l\'homme et du citoyen.

 

Son inflexibilité associée à des sanctions économiques et au rejet du régime d\'apartheid par la communauté internationale triomphe de l\'entêtement du pays, grâce aussi à l\'action du chef de l\'État blanc Frederik Willem de Klerk qui rompt avec la politique ségrégationniste de ses prédécesseurs.

 

Né le 18 juillet 1918 à Qunu dans une vallée du Transkei, région natale des Xhosas, Nelson Mandela est le fils d\'un chef de tribu. Instigateur d\'un boycott de protestation, on lui interdit de poursuivre ses études de droit à l\'université de Fort Hare. Alors âgé de 22 ans, il entame des études par correspondance à Johannesburg et devient avocat.

 

En 1944, Mandela adhère au Congrès national africain (ANC), le parti des Bantous qui s\'engage durablement pour une société démocratique. Depuis sa création en 1912, l\' ANC se bat contre la domination blanche régnant sur l\'Union Sud-Africaine, qui est alors un dominion britannique. Mandela devient rapidement un personnage clé du mouvement. La politique mesurée de I\'ANC est complétée par une stratégie de boycott, de grève et de désobéissance civile. En 1952, I\'ANC, dirigée alors par Albert Luthuli, organise une campagne nationale de désobéissance civile. La réaction du gouvernement est sévère, et Mandela est expulsé. Entre 1956 et 1961, il comparaît en justice pour haute trahison, avant d\'être finalement acquitté.

 

À ce moment-là, le massacre de Sharpeville a déjà eu lieu : le 21 mars 1960, une grande manifestation est organisée dans cette ville pour

protester contre les <<pass >>, les passeports intérieurs obligatoires pour tous les Noirs sud-africains. La police tire sans sommation sur les manifestants, faisant 69 morts et des centaines de blessés. Le gouvernement proclame l\'état d\'urgence et interdit l\'ANC. Mandela passe à la clandestinité. En 1961, il fonde l\'aile armée du Congrès National Africain et en devient le commandant en chef. Un an plus tard, Mandela se rend en secret à l\'étranger où il milite pour l\'égalité et la paix au Cap.

Des Noirs brandissent une affiche de Nelson Mandela en prison, en 1986.

 

Arrêté à son retour en Afrique du Sud la même année, il est condamné à la prison à vie en 1964. Il a alors 44 ans. La solidarité internationale ne cesse de croître autour de ce grand défenseur des droits civiques. En 1985, Mandela refuse sa libération, ne voulant pas garantir le renoncement unilatéral de l \'ANC à la violence. Bien que le pouvoir des Blancs s\'émiette de plus en plus, il faut attendre 1990 avant que le prisonnier, matricule 466/64, ne soit libéré de prison.





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 1994: Nelson Mandela : une vie au service des Noirs d'Afrique du Sud Corrigé de 2348 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "1994: Nelson Mandela : une vie au service des Noirs d'Afrique du Sud" a obtenu la note de : aucune note

1994: Nelson Mandela : une vie au service des Noirs d'Afrique du Sud

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit