NoCopy.net

1996 : La famille royale britannique : chronique intime et feuilleton national

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La question indigène en Amérique centrale 1996 : Une loi contre la pollution de l'air >>


Partager

1996 : La famille royale britannique : chronique intime et feuilleton national

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : 1996 : La famille royale britannique : chronique intime et feuilleton national



Publié le : 3/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
1996 : La famille royale britannique : chronique intime et feuilleton national
Zoom

Depuis 1992 - « annus horribilîs », selon l\'expression d\'Elisabeth II -, la famille royale britannique a vécu au rythme des vicissitudes conjugales et de leur médiatisation effrénée : de la séparation officielle du duc d\'York et de Sarah Ferguson à l\'interminable crise entre Charles et Diana qui s’achève par leur divorce prononcé le 28 août 1996, la monarchie a essuyé une tempête dont elle sort indéniablement meurtrie.

 

Les épisodes peu glorieux de cette saga familiale sont-ils le signe d\'une obsolescence de l\'institution monarchique ?




Après avoir fait rêver dans les cottages, le plus beau des romans-photos se sera achevé à grand renfort de règlements de comptes médiatiques et de sordides tractations juridico-financières. Annoncée officiellement par Buckingham Palace le 12 juillet, la procédure de divorce entre Charles et « lady Di » sanctionne la séparation des époux, effective depuis 1992. Diana perd son titre d\'« altesse royale », mais conserve celui de « princesse de Galles », et se voit attribuer une somme de 15 millions de livres (120 millions de francs), assortie d\'un revenu annuel d’environ un

 

demi-million de livres. Pendant quatre ans, les journaux à sensation britanniques auront fait leurs délices de la « guerre des Galles » : retranscription des conversations téléphoniques de lady Di, publication de conversations osées entre Charles et sa maîtresse, Camilla Parker-Bowles, interviews dans lesquelles le prince avouait son infidélité, récit de la liaison entre Diana et le major James Hewitt, son ex-professeur d\'équitation... Si les tabloïds n\'ont pas failli à leur réputation en passant outre à toute règle




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 1996 : La famille royale britannique : chronique intime et feuilleton national Corrigé de 1017 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "1996 : La famille royale britannique : chronique intime et feuilleton national" a obtenu la note de : aucune note

1996 : La famille royale britannique : chronique intime et feuilleton national

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit