NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le pari européen du Maroc Afrique du Sud : la longue marche vers la nor ... >>


Partager

1996 : La succession présidentielle en Côte-d'Ivoire

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : 1996 : La succession présidentielle en Côte-d'Ivoire



Publié le : 3/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
1996 : La succession présidentielle en Côte-d'Ivoire
Zoom

La succession de Félix Houphouët-Boigny, mort le 7 décembre 1993, s\'inscrit dans la continuité d\'un système politique caractérisé par la monopolisation du pouvoir par un parti unique de gouvernement, mais fondé aussi sur une très grande diversité de réseaux, qui ont réussi à se recomposer.

 

Cette continuité se manifeste également par le maintien d\'une relative autonomie du Premier ministre

 

- qu \'avait accordée Houphouët-Boigny -dans la conduite de la politique économique.



Le système politique de la Côte-d\'Ivoire, clairement contesté depuis l\'ouverture démocratique de 1990, mais qui avait prouve ses capacités d\'adaptation, allait-il survivre à la disparition de son leader charismatique, qui pouvait apparaître comme le seul capable de contenir les rancœurs et les frustrations accumulées pendant plus de trente années d\'exercice absolu du pouvoir ? Par voie de conséquence, c\'est la stabilité de l\'ensemble de l\'Afrique de l\'Ouest, minée notamment par le conflit du Liberia, qui était en cause. Les appétits hégémoniques d\'un Nigeria à la recherche d\'une légitimité extérieure, l\'importance des populations étrangères sur le territoire ivoirien (plus du quart de la population totale), les liens très étroits (tant politiques qu\'économiques) avec l\'ancienne puissance 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 987 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "1996 : La succession présidentielle en Côte-d'Ivoire" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit