1ere guerre mondiale

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< frise politique de 1969 a 2014 svt >>


Partager

1ere guerre mondiale

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : 1ere guerre mondiale



document rémunéré

Document transmis par : chouchalito-272471


Publié le : 17/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
1ere guerre mondiale
Zoom

La première Guerre Mondiale (1914-1918)

?Connaissances :
?
?
?
?
?

Les tensions en Europe avant la guerre
La guerre de mouvement et la guerre de position. L’extrême violence des combats.
1916 : la bataille de Verdun et le rôle du général Pétain.
Clémenceau, le « Père la Victoire ».
La mondialisation du conflit et l’armistice du 11 novembre 1918.

? Un contexte européen particulier :
Nationalités et nationalisme.
Les dernières décennies du XIXème siècle font apparaître des tensions en ce qui concerne les
nationalités en Europe.
Du côté de l’Autriche-Hongrie, des peuples comme
des Polonais, les Tchèques les Italiens ou encore
les Roumains se résignent mal à leur statut de
dépendance. Ces minorités sont de plus en plus
hostiles à l’Empire.
Les minorités slaves sont soutenues et agitées par
le royaume de Serbie qui souhaite réaliser une
Grande Serbie avec les Slaves du Sud et une
« Yougoslavie ».
Ce « mouvement des nationalités » considère que
chaque nation doit se doter d’un État indépendant,
la nation étant une communauté humaine ayant la
même culture, parlant souvent la même langue et
souhaitant vivre ensemble.
À l’issue de la guerre de 1870, la Prusse obtient le ralliement des tous les États allemands. Elle
réalise ainsi l’unité allemande s’appuyant sur un nationalisme fort.

En France, la République est contestée ; elle est appelée « la Gueuse » car, pour certains, elle paraît
incapable de restaurer la fierté nationale et le respect de l’ordre établi. Ainsi, le mouvement de
« l’Action française » de Charles Maurras attire de plus en plus de militants prônant les vertus d’un
régime monarchique.
Cet ensemble présente une Europe en pleine ébullition, une Europe sous tension.
? Les oppositions entre États
Au début du XXème siècle, les grandes puissances européennes s’opposent et de fortes hostilités
se font ressentir.
La Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne sont en proie à de multiples rivalités coloniales et
économiques. En 1913, l’Allemagne essaie vainement d’empêcher la France d’établir un protectorat
sur le Maroc. Cet échec accroît la tension entre les deux pays et les met à la merci de la moindre
étincelle. Or, dans les Balkans (mosaïque de pays dont font partie la Serbie, la Roumanie ou encore
la Bulgarie), la présence de l’Empire ottoman, les rivalités entre l’Autriche-Hongrie et la Russie
(dont la Serbie est l’alliée), les conflits religieux entre les musulmans et les chrétiens orthodoxes et
catholiques font que cette région apparaît comme « la poudrière de l’Europe » à la veille de 1914.
Ces tensions conduisent à la formation d’alliances militaires puissantes. En effet, en 1882,
l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie signent la Triple Alliance pour s’assister
mutuellement en cas de conflit. Alarmées par cette union des Empires centraux, la France et la
Russie forment une Alliance en 1894. L’Entente cordiale, signée par la France et la GrandeBretagne en 1904, devient la Triple Entente en 1907, avec l’adhésion de la Russie. Cette situation
diplomatique, qui se traduit par la division de l’Europe en deux blocs opposés, ne peut que faire
redouter le pire.
? Le début du conflit : un engrenage infernal
Le 28 juin 1914, à Sarajevo,
un Serbe de Bosnie, partisan du
regroupement des Slaves hors
de l’Empire austro-hongrois,
assassine
l’Archiduc
François-Ferdinand, héritier
du trône de l’Autriche-Hongrie,
alors que la Bosnie, auparavant
sous domination turque, vient
d’être rattachée à l’Empire
austro-hongrois.
L’AutricheHongrie profite de l’incident
pour obliger la Serbie à mener
une enquête sur son territoire
afin de l’épurer des membres du
mouvement anti-autrichien qui y militent. Elle lance un ultimatum le 23 juillet et veut imposer la
présence de fonctionnaires autrichiens. La Serbie refuse ces derniers ; l’Autriche-Hongrie lui déclare
la guerre le 28 juillet, un mois après l’assassinat de Sarajevo. Le jour suivant, elle bombarde
Belgrade.
La Russie ne veut pas perdre son rôle dans les Balkans et soutient les Slaves, en particulier son allié,
le royaume de Serbie. Elle décrète la mobilisation géné...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 1ere guerre mondiale Corrigé de 3233 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "1ere guerre mondiale" a obtenu la note de : aucune note

1ere guerre mondiale

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit