LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Malte de 1920 à 1929 : Histoire Mon centre cède, ma droite recule, situation ... >>


Partager

Afrique noire française de 1920 à 1929 : Histoire

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Afrique noire française de 1920 à 1929 : Histoire



Publié le : 8/1/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Afrique noire française de 1920 à 1929 : Histoire
Zoom

Ce n’est qu\'au lendemain de la Première Guerre mondiale que l\'Afrique noire française entre véritablement dans l\'«ère coloniale». La «pacification», terme pudique qui recouvre les dernières opérations de soumission des populations, s\'est achevée pendant la guerre et les grandes constructions administratives ont été élaborées avant qu’elles ne puissent fonctionner.

 

L\'Afrique noire française est constituée en 1919 de deux immenses fédérations, l\'AOF (Afrique-Occidentale française) et l’AEF (Afriquc-Équatoriale française). La première, née en 1895 mais réellement organisée en 1904, regroupe, au début de la décennie, huit colonies: le Sénégal, le Soudan, la Haute-Volta (ces deux derniers issus en 1919 d\'une partition de l’énorme haut Sénégal-Niger d\'avant la guerre), le Niger, la Guinée, la Côte-d\'Ivoire, le Dahomey et la Mauritanie. La seconde, modelée sur son aînée en 1910, regroupe le

 

Gabon, le Moyen-Congo, l’Oubangui-Chari et le Tchad. En outre, les vainqueurs qui statuent alors sur les dépouilles de l’empire allemand à la conférence de Versailles entérinent les partages du Togoland et du Cameroun allemands entre la France et la Grande-Bretagne, sous forme de deux mandats qui devaient être placés sous le contrôle de la commission genevoise des mandats de la Société des Nations; contrôle distrait et lointain, mais qui ne permet cependant pas l\'intégration du Togo et du Cameroun français dans les deux fédérations et leur confère une personnalité propre.

 

Les deux capitales fédérales, Dakar et Brazzaville, sont les sièges des gouvernements généraux et concentrent la direction des services communs des territoires où sont détachés des fonctionnaires métropolitains: douanes, enseignement, santé (confiée à des médecins des troupes coloniales), postes, travaux publics, agriculture...

 

également affaires indigènes et musulmanes. Mais le gouverneur général tient surtout son autorité des pouvoirs proconsulaires qu’il reçoit de la République; en particulier, il nomme à une bonne partie des emplois locaux, jouit d\'un pouvoir réglementaire par arrêtés et, seul, possède le droit de correspondance directe avec le gouvernement en métropole (c’est-à-dire avec le ministre des Colonies) dont il relève. En outre, il gère un budget fédéral alimenté par les revenus douaniers de l’ensemble de la Fédération qui représente l’essentiel des recettes de cette dernière. S’il voit les affaires «de haut» et n’est pas toujours compris et suivi par la «base», le gouverneur général n’en inspire pas moins la direction de la politique africaine. Il exerce à cet égard une autorité personnelle que ne peut guère-entraver le Conseil de gouvernement qui l’assiste. Celui-ci, réorganisé en 1925, est composé d’une majorité de fonctionnaires et de représentants élus




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2167 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Afrique noire française de 1920 à 1929 : Histoire" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit