Afrique du Sud : la longue marche vers la normalisation politique

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< 1996 : La succession présidentielle en Côte-d ... 1996 : Rébellion en Casamance >>


Partager

Afrique du Sud : la longue marche vers la normalisation politique

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Afrique du Sud : la longue marche vers la normalisation politique



Publié le : 3/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Afrique du Sud : la longue marche vers la normalisation politique
Zoom

En Afrique du Sud, deux ans après l\'instauration du premier gouvernement élu à la majorité, les cicatrices de l\'apartheid sont loin d\'être refermées, mais le chemin parcouru vers la démocratisation est considérable. Dotés, pour la plupart, d\'un passé de résistant dans les rangs de l\'armée de libération de l\'ANC, les dirigeants sud-africains actuels doivent à la fois poursuivre dans la voie libérale choisie par leurs prédécesseurs depuis mai 1994, mais aussi respecter des objectifs économiques et sociaux ambitieux.

 

dans un pays où 95 % des richesses demeurent aux mains de 12,5 % de la population.



confirme l\'orientation démocratique de la « nouvelle Afrique du Sud ». La décision du Parti national - donc des derniers représentants de la minorité blanche - de quitter la coalition au pouvoir en mai 1996, et la volonté du Parti de la liberté Inkatha (IFP) - ennemi juré de l\'ANC - de lui emboîter le pas pourraient laisser à penser que les anciennes lignes de clivage politique se reforment, et que le gouvernement d\'unité nationale a été un échec total. Or, si les dirigeants des principales formations de l\'opposition (le vice-président De Klerk et le chef de l\'Inkatha, M. G. Buthelezi, aussi ministre de l\'intérieur) s\'éloignent de l\'ANC, c\'est sans doute pour mieux préparer les prochaines élections générales. Loin d\'être un signe de division néfaste, cette recomposition du paysage politique sud-africain pourrait déboucher sur une nouvelle forme de compétition plus ouverte et pluraliste.





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Afrique du Sud : la longue marche vers la normalisation politique Corrigé de 1086 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Afrique du Sud : la longue marche vers la normalisation politique" a obtenu la note de : aucune note

Afrique du Sud : la longue marche vers la normalisation politique

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit