LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Sous un roi citoyen, tout citoyen est roi. C’est légal parce que je le veux. >>


Partager

Albanie de 1910 à 1919 : Histoire

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Albanie de 1910 à 1919 : Histoire



Publié le : 12/1/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Albanie de 1910 à 1919 : Histoire
Zoom

Occupée par les Turcs depuis cinq siècles, l’Albanie n’a jamais accepté cette soumission. Depuis la fin du xixc siècle, un fort sentiment national s’exprime à travers des soulèvements armés et par la défense de la langue et de la culture albanaises. Déçus par le nouveau gouvernement turc, issu de la révolution de 1908, les Albanais multiplient les révoltes contre la domination ottomane, jusqu\'à l’insurrection générale de 1912. Le patriote Ismaïl Kémal, qui préside le groupe de députés albanais au Parlement turc, redoute pour son pays les ambitions de ses voisins serbes, bulgares, grecs et monténégrins. Ceux-ci, réunis au sein de la Ligue balkanique à l’automne 1913, écraseront rapidement les Turcs et envahiront l’Albanie.

 

Tandis que Kémal porte la question albanaise devant l’opinion

 

internationale et reçoit des promesses de soutien de l’Autrichc-Hongrie, la population se mobilise. Le

 

28 novembre 1912, une Assemblée nationale réunissant à Valona (Vlorë) des délégués de toutes les provinces proclame l’indépendance du pays et constitue un gouvernement provisoire. Kémal est nommé à la tête du cabinet et affirme aussitôt la neutralité de l\'Albanie dans la guerre balkanique. La conférence de Paix, qui s’ouvre à Londres en décembre 1912, fixe un nouveau statut à l’Albanie, reconnue le 29 juillet 1913 comme une «principauté souveraine, héréditaire et neutre, sous la garantie des grandes puissances». Les frontières du nouvel État sont fixées sans tenir compte des réalités ethniques, de sorte que des milliers d\'Albanais sont intégrés à la Serbie au nord et à la Grèce au sud. Le gouvernement de Kémal. qui n’est pas

 

reconnu à la conférence, se trouve placé sous le contrôle d\'une commission internationale. D\'abord aux prises avec un gouvernement séparatiste, mené dans le centre du pays par l’ambitieux Esat Toptani, il est accusé d\'intelligences avec des conspirateurs turcs et doit démissionner le 22 janvier 1914. Le prince allemand Guillaume de Wied, choisi par les grandes puissances pour diriger le pays, débarque à Durazzo (Durrës) en mars. Sans expérience, il laisse Toptani dominer son gouvernement, tandis que les bandes armées du Grec Georges Zographos sévissent dans le sud et que des révoltes de paysans manœuvrés par les Turcs éclatent dans les montagnes du centre. Guillaume de Wied, abandonné par sa «protectrice», l\'Autriche, à laquelle il refuse de sacrifier la neutralité de l’Albanie dans




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 777 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Albanie de 1910 à 1919 : Histoire" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit