alimentation

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< METROPOLE ET COLONIES 1870-1914 exercices des techniques douces >>


Partager

alimentation

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : alimentation



document rémunéré

Document transmis par : lsix-314358


Publié le : 4/5/2020 -Format: Document en format HTML protégé

alimentation
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
alimentation




?L'alimentation

Pour comprendre les mentalités modernes, la question de l'alimentation mérite la première place : la majorité des Français du 16e, 17e, et même du 18e siècle vit avec la hantise de sa subsistance quotidienne. Une année pluvieuse, un gel tardif, le passage d'une armée, et c'est toute une province dans l'angoisse et la disette. Tous les ans, la période de soudure soulève les mêmes craintes et risques de révolte. Malgré tout, il ne faudrait pas s'imaginer que tous les Français vivaient continuellement au pain sec et à l'eau, pendant que s'empiffraient les Grands : mal équilibré, le régime alimentaire des Français tend tout de même à se diversifier, et leur permet globalement de vivre et même au 18e siècle de se multiplier. Enfin, tous connaissent des jours de bombance, si bien que pour tous l'alimentation, qui voit apparaître de nouveaux produits et de nouvelles manières, est aussi un art de vivre et de paraître, un moment essentiel de sociabilité dont l'évolution témoigne des mutations de la société de l'époque moderne.

I) Caractéristiques générales de l'alimentation
A) « Primum vivere » : hantise de mourir de faim et poids dans le budget moyen

1er poste de dépense : d'après Vauban dans la Dîme Royale (1707), sur un revenu annuel de 90 livres, l'ouvrier agricole consacre 15 livres aux impôts et 60 à l'alimentation ? reste reste une marge de 15 livres qui disparaît lorsque la soudure dure et que la disette s'installe.
Deux conséquences :
? sous et mal-nutrition chronique. Moindre résistance aux maladies, espérance de vie courte, malformations fréquentes
? hantise chez presque tous de mourir de faim qui dans superstitions, coutumes (ne jamais se coucher sans avoir en réserve assez de céréales pour le lendemain), toponymie (« Bramefaim », « Tue Tourte »), respect religieux pour le pain (croix au couteau avant de l'entamer, aucun gaspillage autorisé : « pain perdu, tu seras battu »).

B) L'alternance frugalité/ripailles

Frugalité quotidienne : conséquence faiblesse des ressources + alternance de périodes maigres et grosses suivant prescriptions de l'Eglise. 140 à 160 jours maigres (vendredi, samedi, Avent, Carême) : viande interdite ? à la place : légumineuses, fromages, ?ufs, poissons (sauf les gros et sanguin : thon). À cette austérité du quotidien et encore plus des jours maigres , répond l'abondance des fêtes (sacres, familiales, des confréries, moissons, vendanges, entrées royales ?). On y consomme ce qu'on vend habituellement + ce qu'on gardait en réserve : peu de légumes ces jours-là, mais profusion de viande, de vin, farine de froment, ?ufs, beurre, fromage ? gâtea...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : alimentation Corrigé de 2198 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "alimentation" a obtenu la note de : aucune note

alimentation

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit