<br /> <br /> L&amp;apos;Espagne du r&eacute;gime autoritaire &agrave; la d&eacute;mocratie.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'historien et les mémoires de la ... cours sur l'art >>


Partager



L&apos;Espagne du régime autoritaire à la démocratie.

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé :

L&apos;Espagne du régime autoritaire à la démocratie.



document rémunéré

Document transmis par : babak-309802


Publié le : 5/12/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
<br />
<br />
L&apos;Espagne du régime autoritaire à la démocratie.
Zoom



L&apos;Espagne du régime autoritaire à la démocratie.



1- Quel est la nature du régime Franquiste ?

2-Transition démocratique.

3- Quels sont les limites de la transition démocratique ?

1-Quel est la nature du régime Franquiste ?

A) Le franquisme.

définition : Doctrine politique, économique du régime conservateur et autoritaire du général Franco (en Espagne) instauré en 1936.

Franco arriva au pouvoir au thermes d&apos;une guerre civil qui se termina le 26 janvier 1939. Elle opposa d&apos;une part les républicains et de l&apos;autre les nationalistes menés par le Général Franco . Ce fut une guerre particulièrement violente.Mais le nombre de victimes reste dur à quantifier car il existe peu de source fiable, car bcp d&apos;entre elle sont accusées d’être corrompues . Tous les chiffres suivants sont des approximations.

Il y aurait eu 380&apos;000 à 451&apos;000 morts des conséquences directesde la guerre.100&apos;000 à 285&apos;000soldats morts aucombat. 10&apos;000 à 150&apos;000civilstuésdes bombardements. 40&apos;000 à 200&apos;000 exécutions en zone nationaliste. 20&apos;000 à 86&apos;000 exécutions enzonerépublicaine. 30&apos;000 à 200&apos;000 exécutions par le gouvernement franquiste entre39 et 43. Et 330&apos;000 seraient morts d’épidémies, de famines, etc...La guerre a aussi créé beaucoup d’émigration. Beaucoup de basque républicain sont partis en France, en Catalogne les personnes méfiantes ou même hostile envers les républicains sont parti pour Marseille ou l’Algérie. Le pays qui a le plus accueilli de républicains est la France, suivis du Royaume-Uni, du Mexique et de l’URSS. Mais ils n’étaient pas toujours bien reçus, comme en France par exemple, où régnaient la crise et ou un élan xénophobe s’étendait sur le pays . Cette guerre civile allait déboucher sur une dictature de près de quarante ans. En effet, depuis octobre 1936 le général Franco réunissait les titres de chef de l’État, chef de gouvernement, Généralissime des armées et, à partir 1937, chef du Parti unique.

Mais Franco ne fut pas le seul artisan du franquisme. Il jouit de l’appui des deux institutions les plus importantes dans l’évolution historique de l’Espagne contemporaine, l’Armée et l’Église, ainsi que de celui du Parti unique, le « Mouvement national » assemblé par Franco lui-même à partir de la Phalange (parti fasciste fondé en 1933 par Antonio Primo de Rivera) ,  et le traditionalisme carliste.

B) Caractéristiques du régime Franquiste.

Nationalisme espagnol à outrance et abomination du séparatisme. Refus de tout droit politique, linguistique ou culturel aux régions (Catalogne, Galice et Paysbasque en particulier).

Rejet du libéralisme. Restriction des libertés politiques : d’association,  de réunion,  d’opinion…

Anticommunisme. Négation de la lutte de classes.

National-catholicisme : L’Église qui légitime la dictature est incorporée à la construction de l’État.

Régime de parti unique: le seul parti autorisé est le Movimiento Nacional.

Substitution de la démocratie parlementaire par le système corporatiste dit de la démocratie organique.

Concentration de pouvoirs dans la seule personne du Caudillo (Général espagnol ayant pris le pouvoir, titre repris par le général Franco, en 1936). État autoritaire.

La définition de la nature de l’État né de la victoire de 1939 a donné lieu à des polémiques parmi les historiens espagnols : régime autoritaire pour certains, totalitaire pour d’autres, voire carrément fasciste. Quoi qu’il en soit, ce qui ne fait pas de doute est le caractère dictatorial, antidémocratique et répressif du régime du début jusqu’à la fin, ainsi que les caractéristiques fascisantes de la dictaturejusqu’au moins 1943, voir au-delà.

C) Lois fondamentales de l’État franquiste

Les Lois Fondamentales du Royaume d’Espagne sont connues comme l’ensemble de sept lois qui organisaient les pouvoirs de l’État pendant le régime du général Franco. Plus que d’une Constitution, il s’agissait d’une Charte accordée, puisqu’elles n’avaient pas été élaborées ni approuvées par des représentants populaires.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : <br />
<br />
L&amp;apos;Espagne du r&eacute;gime autoritaire &agrave; la d&eacute;mocratie. Corrigé de 3226 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "

L&apos;Espagne du régime autoritaire à la démocratie."
a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

<br /> <br /> L&amp;apos;Espagne du r&eacute;gime autoritaire &agrave; la d&eacute;mocratie.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit