LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< mai 1995 dans le monde (histoire chronologiqu ... septembre 1997 dans le monde (histoire chrono ... >>


Partager

L'année 1997 dans le monde

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : L'année 1997 dans le monde



Publié le : 6/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
 L'année 1997 dans le monde
Zoom

Ni révolution dans l\'un des États où est censée s\'accomplir l\'Histoire, ni désastre majeur, ni disparition d\'un géant, ni génocide apparent, ni création d\'une monnaie continentale, ni jeux Olympiques, ni même changement de majorité aux États-Unis, la puissance qui domine désormais l\'univers : de l\'année 1997, rien, semble-t-il, ne ressort qui puisse marquer les annales du monde. Dans trois continents pourtant, l\'Europe, l\'Asie et l\'Afrique, des inflexions importantes sont intervenues - par des procédures légales ici, violentes là -, qui peuvent modifier les perspectives de la fin du siècle, sans parler de disparitions qui ont provoqué une émotion à l\'échelle de la planète. Deux ans avant la fin du millénaire, les mécanismes électoraux, le déchaînement de la violence à l\'état brut, les lois du marché et la puissance autonome des médias auront manifesté, en ces quelques mois, leur virulence, ou leur permanence.

 

Convoqués devant un écran de la télévision française pour élire les dix « événements » qui en 1997 auront « fait l\'histoire », ou dont on peut penser qu\'ils sont porteurs d\'une dynamique, voire d\'une essence historique, sept historiens et journalistes - dont l\'auteur de ces lignes - proposaient cette sélection, sans établir une hiérarchie particulière entre eux : le changement de majorité en Grande-Bretagne ; le phénomène symétrique (si l\'on peut dire) en France ; les massacres en chaîne en Algérie ; la crise financière en cascades en Asie du Sud-Est ; la mort très médiatisée de lady Diana, princesse de Galles ; le procès Papon ; les Journées mondiales de la jeunesse, à Paris, en août ; la rétrocession de Hongkong à la Chine ; l\'effondrement de Mobutu au Zaïre ; le surgissement de la pédophilie comme phénomène de société, à la suite de l\'« affaire Dutroux ». Opérée à Los Angeles ou à Tokyo, une telle sélection eût probablement été fort différente. On la retiendra cependant comme instrument de travail.

 

C\'est après dix-huit ans de prédominance des conservateurs que Tony Blair et ses partisans ont conquis le pouvoir en Grande-Bretagne, au nom de ce qu\'il est bien difficile d\'appeler le « travaillisme », fût-il précédé de « néo », et qui est peut-être, plus simplement, le libéralisme anglais à l\'ancienne, celui que défendaient les whigs contre le conservatisme royal, devenu en Grande-Bretagne, dans les années soixante-dix, le « thatchérisme », ou dogme du profit. De quelque façon que se dévoile et se modèle le système porté au pouvoir à Londres au début de 1997 par une majorité déferlante, le monde extérieur en sera marqué par deux options de Tony Blair : l\'ouverture à l\'Europe et l\'acceptation du dialogue avec le nationalisme irlandais. Le nouveau Premier ministre ne se présente pas comme un partisan de l\'Europe aussi déterminé que son lointain prédécesseur Edward Heath (d\'ailleurs conservateur), mais son approche des affaires de la Communauté, essentiellement pragmatique et conditionnelle, tranche clairement sur le rejet militant, fait d\'isolationnisme claironnant, que tentait de faire prévaloir la Dame de fer. Et l\'ouverture d\'un dialogue entre les chefs du Sinn Fein irlandais et l\'hôte de Downing Street pour tenter de mettre un terme à l\'un des conflits les plus archaïques de l\'Europe contemporaine est peut-être ce qui marquera la première phase du « blairisme ».

 

L\'avènement à Matignon de Lionel Jospin est, à coup sûr, d\'une portée plus




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2230 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'année 1997 dans le monde " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit