LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< VENAILLE Franck : sa vie et son oeuvre les Vikings >>


Partager

LES BOURBONS: D'Henri IV à Charles X

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : LES BOURBONS: D'Henri IV à Charles X



Publié le : 11/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
LES BOURBONS: D'Henri IV à Charles X
Zoom

LA FAMILLE DES GRANDS ROIS

 

Issue du monde féodal, cette famille s\'unit dès le XIIIe siècle à la dynastie royale. Elle va constituer alors une branche des Capétiens directs et montera à la fin du XVI\' siècle sur le trône de France.

 

Elle s’y maintiendra pendant un peu plus de 200 ans. La branche aînée s\'est éteinte en 1883. Une branche cadette, celle des Orléans, se perpétue de nos jours, de même que celles qui ont quitté la France, comme celle d\'Espagne, qui règne aujourd\'hui sur ce pays.

BOURBON-L\'ARCHAMBAULT, FIEF DE LA FAMILLE

 

Au coeur du Bourbonnais, qui correspond à peu près à l\'actuel département de l\'Allier, la petite ville de Bourbon-l\'Archambault ne compte guère plus de 2 500 habitants. Son nom vient de celui du dieu gaulois Borvo, ce qui est curieusement emblématique pour le nom d\'une famille qui s’est longtemps identifiée avec la France. Archambault fait précisément référence au deuxième seigneur du Bourbonnais, Archambault T. Ce fief garda cette petite cité de Bourbon comme capitale jusqu\'au XVe siècle. Les eaux thermales, déjà connues à l\'époque gallo-romaine, furent très fréquentées jusqu\'au XVIe siècle et connurent un regain de faveur sous le règne de Louis XIV. Mme de Montespan, après sa disgrâce, y vécut ses dernières années ; elle y mourut en 1707.

 

Aujourd\'hui, on peut voir, sur un socle rocheux, les ruines du château féodal des ducs de Bourbon. Dans le bourg existe encore le logis du roy, édifié par Gaston d’Orléans, frère de Louis XIII, et transformé en musée. A quelques kilomètres de là, l\'église abbatiale de Souvigny abrite les tombeaux de certains des premiers Bourbons avec leurs gisants.


 



L\'ORIGINE DES BOURBONS

Adhémar de Bourbon, qui vivait au début du XI\' siècle, est le premier dont on ait conservé clairement le nom.

 

Certains font remonter son ascendance jusqu\'au VIIIe siècle en lui donnant pour ancêtre Childebrand, frère cadet de Charles Martel.

 

Les Bourbons étaient d\'assez modestes seigneurs du centre de la France, des viguiers, c\'est-à-dire les lieutenants ou les vassaux d’un seigneur plus important

 

Leur suzerain était le comte de Bourges et leur fief se trouvait à Bourbon-l\'Archambault.

 

Ils s\'affranchirent alors de cette tutelle pour relever directement de la couronne de France.

 

Au XIIe siècle, l\'ascension de cette maison se poursuivit avec sa transmission à celle de Bourgogne, maison capétienne depuis 1032, date à laquelle le roi de France Henri Ier céda le duché de Bourgogne à son frère Robert.

 

Puis, la faveur des Bourbons sembla à son apogée en 1272, quand l\'héritière du nom, Béatrix de Bourgogne-Bourbon, épousa Robert de Clermont, sixième fils du roi Louis IX (Saint Louis).

 

De cette alliance avec la branche royale des Capétiens naquirent plusieurs enfants dont l\'aîné était comte de Clermont et de la Marche.

 

Le premier duc de Bourbon, Louis ler, fut surnommé le Grand et épousa Marie de Hainaut

 

À sa mort en 1341, il laissait deux fils : Pierre et Jacques.

 

Pierre Ier (1311-1356), sire de Bourbon, eut deux enfants dont Jeanne, qui épousa le roi Charles V en 1350.

 

Elle fut ainsi la mère de Charles VI et de Louis d\'Orléans dont la descendance (par les Valois-Orléans) conduit aux rois qui, de Louis XII à Henri III, ont occupé le trône de France.

 

C\'est son frère Louis II, dit le Bon (1337-1410), qui fut désigné comme l\'un des régents du royaume au décès de Charles V.

 

Quand cette branche aînée s’éteignit, le duché échut aux descendants de Jacques, second fils de Louis Ier.



Le roi Louis-Philippe Devenu « roi des Français » après la révolution de 1830, Louis-Philippe Ier (1773-1850) est mis à part ici dans la mesure où il appartient à la famille d\'Orléans et que celle-ci s’est nettement opposée aux Bourbons sur le terrain politique dès la fin du XVIII\' siècle. En effet, le père de Louis-Philippe, surnommé Philippe Egalité, avait voté la mort de son cousin Louis XVI avant de mourir à son tour guillotiné. La rivalité entre les Orléans et les Bourbons est longtemps restée très forte. Pourtant descendant du frère de Louis XIV, la branche des Orléans fait partie de l\'ensemble de la dynastie des Bourbons. Louis-Philippe était marié avec une cousine un peu éloignée, Marie-Amélie de Bourbon-Sicile Sensiblement plus ouvert aux réformes que Charles X, il échoua cependant dans sa tentative de monarchie constitutionnelle et fut renversé par la révolution de 1848.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2737 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "LES BOURBONS: D'Henri IV à Charles X" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit