NoCopy.net

Charte 1814 vue par Chateaubriand

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le tourisme en France ? Voici une série de questions à vous poser p ... >>


Partager

Charte 1814 vue par Chateaubriand

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Charte 1814 vue par Chateaubriand



document rémunéré

Document transmis par : Mariiion-315546


Publié le : 27/9/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Charte 1814 vue par Chateaubriand
Zoom

La Charte de 1814 vue par Chateaubriand

« Une nouvelle réconciliation faite à la légère entraînera une nouvelle rupture » George Sand (1804-1876) ; Correspondance

C’est en effet pour éviter une nouvelle rupture après l’échec de l’Empire et le désastre de la Terreur né de la Révolution Française que la Charte de 1814 est créée. Se voulant en adéquation avec l’air du temps, ce texte fondamental représente le symbole d’un compromis entre républicains et royalistes dans une France du XIXème siècle placée sous le signe de la réconciliation.

François-René de Chateaubriand choisit de prendre part à la construction de cette nouvelle France en exprimant son opinion sur cette Charte dans son plaidoyer nommé « La Charte de 1814 vue par Chateaubriand ». Extrait des Réflexions politiques du 27 novembre 1814, ce document historique, texte officiel destiné aux royalistes ainsi qu’aux républicains est écrit seulement quelques mois après la création de la Charte. XX Par ses mots, Chateaubriand tente de rassurer le peuple français divisé autour de la nature du nouveau régime qui se met en place. Il souhaite réconcilier républicains et royalistes derrière cette Charte qui selon lui allie les grands principes de la Révolution comme l’égalité et la garantie des droits à ceux de la monarchie où le roi, figure autoritaire de l’expérience, possède tous les pouvoirs.

Ecrivain, mémorialiste et homme politique français, François René vicomte de Chateaubriand (1768-1848) est un grand nom de la littérature française. Issu d’une noble famille bretonne, Chateaubriand s’engagea dans une carrière militaire en devenant à dix-sept ans sous-lieutenant au régiment de Navarre, l’une des plus anciennes unités militaire. Après son voyage dans le « Nouveau Monde », son passage dans l’armée des émigrés ainsi qu’une vie de misère à Londres et un retour à la religion à la mort de sa mère, Chateaubriand participe activement au journal Mercure de France. Fervent défenseur de l’Ancien Régime et contre-révolutionnaire, il se fit connaître par ses écrits comme son Essai sur les révolutions en 1796 mais surtout par son œuvre Génie du christianisme en 1802 qui montra son talent au monde entier. C’est ainsi qu’en 1811, il est élu à l’Académie Française où Napoléon l’empêche de siéger à cause ses propos contre-révolutionnaires. Heureux du retour des Bourbons sur le trône lors de l’effondrement de l’Empire en 1814, le royaliste publie un virulent pamphlet nommé De Buonaparte et des Bourbon.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Charte 1814 vue par Chateaubriand Corrigé de 938 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Charte 1814 vue par Chateaubriand" a obtenu la note de : aucune note

Charte 1814 vue par Chateaubriand

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit