NoCopy.net

La Chine en 1946 (histoire)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< le gout est-il libre ? Le viseur n'empêche-t-il pas tout simplement, ... >>


Partager

La Chine en 1946 (histoire)

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : La Chine en 1946 (histoire)



document rémunéré

Document transmis par : lucyverne-314027


Publié le : 21/4/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
La Chine en 1946 (histoire)
Zoom

La Chine en 1946 : guerre civile et enjeux internationaux

 

 

Principal responsable de la révolution chinoise et de la fondation du communisme, Mao Zedong a profondément influencé l’évolution de son pays. Au croisement des aspirations nationalistes chinoises et du bolchevisme de son voisin Russe, sa politique a joué un rôle important  l’émergence d’un nouvel Etat chinois. La révolution fit en effet de la Chine un pays uni et débarrassé d’une domination occidentale qui provoquait l’agitation depuis la fin du XIXème siècle. Mais l’idéologie de Mao, partagée entre pensée marxiste et refus de la modernité, a conduit à de véritables catastrophes. Ainsi, le Grand Bond en avant précipita le pays dans la plus grande famine du XXème siècle, causant la mort de plusieurs dizaines de millions de personnes. Quant à la Révolution culturelle, elle se transforma rapidement en véritable guerre civile. Pourtant, trente ans après sa mort, le président Mao reste aux yeux des Chinois un idéal et une légende. Mao Zedong, c\'est l\'histoire de la Chine nouvelle, et quoique le président ait commis des erreurs, sans lui le peuple chinois n\'aurait pas accédé à l\'indépendance.

 

 

 

Au printemps 1946, après la lutte commune contre le Japon, la guerre civile reprend entre le PCC et les nationalistes du Guomindang. Le départ des Japonais laisse les deux camps chinois face à face. D\'un côté le Guomindang, dominé par la famille de Tchang Kaï-chek (des banquiers et des industriels). Le parti limite la liberté d\'expression, le régime s\'est inspiré des partis fascistes européens avec police politique, jeunesse enrégimentée (près de 600 000 chemises bleues). Surtout l\'inefficacité politique et la corruption, dénoncées par les Américains, sont partout présentes. Les paysans et les habitants des villes sont fortement mécontents du fait de la hausse vertigineuse des prix (augmentés de 500 fois entre 1937 et 1945), du service militaire obligatoire qui désorganise le travail. Cependant, le Guomindang dispose d\'une armée nombreuse et bien équipée. Il est considéré comme le représentant légal de la Chine, ce qui lui donne droit à un siège de membre permanent (avec droit de veto) à l\'ONU. En face les communistes conduits par Mao Zedong sont endurcis par la guerre de partisans qu\'ils ont menée victorieusement contre les Japonais. Ils ont réussi à regrouper les ouvriers, les paysans, les petits bourgeois et les capitalistes chinois et à les diriger souplement. Ils promettent également une redistribution des terres aux paysans.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La Chine en 1946 (histoire) Corrigé de 1243 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La Chine en 1946 (histoire)" a obtenu la note de : aucune note

La Chine en 1946 (histoire)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit