LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Consensus sur la Nouvelle-Calédonie Les jeux dangereux de Laurent-Désiré Kabila >>


Partager

Espoir de démocratisation au Nigeria

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Espoir de démocratisation au Nigeria



Publié le : 5/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Espoir de démocratisation au Nigeria
Zoom

L\'année 1998 correspond à un tournant majeur dans la vie politique du Nigeria : le général Sani Abacha, au pouvoir depuis novembre 1993, meurt brusquement le 8 juin. Son successeur libéralise le régime militaire et prévoit un retour à une présidence civile après une élection où il ne sera pas candidat, prévue le 27 février 1999.

 

Mais il est gêné par un autre décès brutal, un mois après la disparition du général Abacha, celui du principal opposant politique, Moshood Abiola.



Un grand espoir d’ouverture démocratique rapide apparaît donc au Nigeria, juste quand intervient la mort en prison de Moshood Abiola, dont la disparition brutale, le 7 juillet, suivie d’une flambée d’émeutes, met un terme brusque à cette phase inattendue de la vie politique nationale.

 

La réconciliation entre le Nord et le Sud, entre musulmans et chrétiens, entre la grande ethnie du Sud-Ouest, les Yoruba, et le reste du pays, n’est donc plus à l’ordre du jour.

 

Néanmoins, le général Abubakar opère un certain nombre de réformes. Il remanie, largement et dans un sens technocratique, le gouvernement fédéral le 20 août, renvoyant notamment le ministre des Finances et celui des Affaires étrangères, Tom Ikimi, considéré comme responsable des mauvaises relations passées avec la communauté internationale. Enfin, le nouveau président se rend quelques jours plus tard en visite officielle en Afrique du Sud, où il rappelle le calendrier de ses engagements démocratiques (élection présidentielle le 27 février 1999, retour au régime civil le 29 mai suivant) et fait l’éloge du modèle politique local. C’est là encore un retournement par rapport à la politique de son prédécesseur, très hostile à l’Afrique du Sud et qui avait tenté un moment de se rapprocher de certains régimes autoritaires francophones pour se dégager des pressions anglophones, entretenues notamment par le nouveau régime sud-africain dans le cadre du Commonwealth.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 982 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Espoir de démocratisation au Nigeria" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit