LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< 1956 Novembre dans le monde (histoire chronol ... Aden de 1950 à 1959 : Histoire >>


Partager

France de 1950 à 1959 : Histoire

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : France de 1950 à 1959 : Histoire



Publié le : 12/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
France de 1950 à 1959 : Histoire
Zoom

Si le retard infligé par la Seconde Guerre mondiale à l’économie française est largement rattrapé dès le début des années cinquante, la IVe République se heurte vite à une série de crises ministérielles qui ne sont pas sans en affecter le prestige international. Puissance coloniale, la France doit entreprendre le démantèlement de son empire en Asie du Sud-Est, en Afrique noire et en Afrique du Nord. Mais le conflit algérien n’est pas seulement la plus longue et la plus meurtrière des

 

guerres d’indépendance : c’est une crise nationale qui précipite la France vers une réforme en profondeur de ses institutions et qui, par le retour du général de Gaulle aux «affaires», imprime à sa politique extérieure une nouvelle orientation.

 

La croissance économique

 

Dès 1948, la production agricole avait atteint son niveau de 1938. Dans le domaine industriel, le bilan est plus nuancé : aussi le plan Monnet est-il prolongé jusqu’en 1952, afin de

 

renforcer les effets de l’aide Marshall. Mais si, d’une manière générale, la France du début de la décennie a presque achevé son effort de reconstruction, il convient encore d’y associer un souci de rénovation des structures économiques, qui ne font souvent que prolonger celles d’avant-guerre, dominées par la petite entreprise et affectées par le sous-équipement. Face à la persistance des déséquilibres sociaux, un effort de rénovation est d’abord entrepris à partir du secteur nationalisé et du plan.



Enfin, le gouvernement de Pierre Mendès France doit faire face aux débuts du conflit algérien. Le président du Conseil et son ministre de l\'intérieur, François Mitterrand, réagissent avec fermeté aux attentats de la «Toussaint rouge». Mais Pierre Mendès France n’en témoigne pas moins d’une réelle volonté d’ouverture en nommant gouverneur général en Algérie le gaulliste de progrès Jacques Soustelle, qui y est d’abord accueilli avec méfiance, sinon avec hostilité, par les colons européens. Accusé par la droite d’être un «bradeur d’empire», par le MRP d’avoir enterré le projet de CED, par les communistes et les gaullistes, enfin, d’avoir accepté le réarmement de l’Allemagne (traités de Londres et de Paris d’octobre 1954), son gouvernement est renversé le 7 février 1955.

 

Guy Mollet au cœur du problème algérien

 

Mis à son tour en minorité, le nouveau président du Conseil, Edgar Faure, prononce le 2 décembre 1955 la dissolution de l\'Assemblée nationale. Le Front républicain (SFIO, UDSR, radicaux, MRP et certains gaullistes) étant sorti vainqueur de la consultation, c’est à Guy Mollet, secrétaire général de la SFIO, que fait appel le président René Coty pour former le gouvernement. Mais s’il contribue sensiblement à la construction européenne, en particulier en signant le traité de Rome instituant la CEE (mars 1957), le gouvernement Guy Mollet échoue à

 

réaliser son programme électoral de «paix en Algérie». Sa décision de remplacer Jacques Soustelle par le général Catroux au gouvernement général déchaîne la colère des activistes européens. Le 6 février 1956 à Alger, c’est la «journée des tomates»; face à l\'hostilité des «pieds-noirs», Guy Mollet capitule et consent à échanger Catroux contre le socialiste Robert Lacoste, réputé pour sa fermeté. S’il s\'aliène ainsi la confiance des populations musulmanes, auprès desquelles la défaite psychologique subie lors de l’expédition de Suez, en novembre 1956, achève de ruiner son crédit, le président du Conseil ne peut cependant empêcher les initiatives du pouvoir local. En janvier 1957, le général Massu est chargé de rétablir l’ordre à Alger: incontestable réussite militaire, la «bataille d’Alger», par le recours dans certains cas à la torture, suscite la réprobation d’une partie des intellectuels et de l’opinion internationale. En mai 1957, le gouvernement Guy Mollet est finalement mis en minorité sur son programme financier.

 

Le plus illustre des Français

 

Par-delà les départements d’outre-Méditerranée, c’est au cœur même du régime que se porte la crise algérienne, dont les gouvernements successifs avaient souligné le caractère national. Après la démission du gouvernement Félix Gaillard, consécutive au bombardement du village tunisien de • Sakiet-Sidi-Youssef, base de repli des




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2840 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "France de 1950 à 1959 : Histoire" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit